Le , par
Info Ed. Dauvers : Auchan veut marier drive et produits frais traditionnels

Auchan Frais-0C’est un nouveau service imaginé par Auchan (dont j’avais révélé le projet dès novembre ici) qui devrait être lancé la semaine prochaine : Auchan Frais. Pour faire simple, le principe est d’appliquer la logique du drive aux produits frais traditionnels.

Pour l’heure, tant Auchan que Leclerc ou Chronodrive (qui cumulent à eux trois 70 % des ventes drive) sont peu présents sur les produits frais traditionnels. Exemple pour le poisson : une vingtaine de références (essentiellement industrielles : panés, etc.) chez Chronodrive et Auchan, une dizaine seulement chez Leclerc. Logique ! Ces trois enseignes ont fait le choix du picking en entrepôt dédié lorsque tous les autres (les moins performants commercialement, faut-il le rappeler) ont opté pour le store-picking, donc avec la possibilité de proposer une offre “trad” plus large. Et c’est notamment cette absence de “trad” chez Auchan, Chronodrive et Leclerc qui explique que leur panier moyen soit en général 10 à 15 € en deçà de U, Intermarché ou Cora par exemple. 

Voilà pour le contexte. L’initiative à présent… Auchan va dédier une interface spécifique (différente d’Auchan drive donc) à une offre de produits “trad”, pour l’heure constituée de 300 produits pour chaque magasin. Tous les métiers de bouche seront représentés : boucherie, pâtisserie, poissonnerie, etc. Parfois avec des offres premium. Par exemple du jambon Bellota à la charcuterie. Les produits seront disponibles à J+2/J+3, ce qui permettra à l’hyper d’adapter ses commandes. Et au client d’avoir la certitude de disposer du produit lorsqu’il se rendra en magasin. Le paiement s’effectuera en ligne (ajustable néanmoins suivant les quantités réellement servies) et le retrait au stand traiteur. D’ailleurs, à ceux qui verront une similitude avec l’activité traiteur, ils… ont raison ! Mais lorsqu’Auchan traiteur est, de fait, plutôt orienté pour les réceptions, Auchan frais vise une consommation plus quotidienne. 

Même si je ne dispose pas d’informations avérées, le coup d’après est somme toute facile à deviner. D’abord, de nouvelles fonctionnalités servicielles. Quitte à commander à l’avance un plateau de fromages ou de fruits de mer, le client pourra naturellement le configurer à sa guise. Ensuite, l’ouverture de l’interface Auchan Frais à une logique de marketplace. Des fournisseurs pourraient y proposer des produits “rares” ou non-référencés en permanence par l’hyper. Reste qu’avant d’imaginer le coup d’après, il faut d’abord réussir le… coup d’avant ! En cette semaine de salon de l’agriculture, ça doit être mon bon sens paysan ;-)

PS : of course, je reparle très bientôt d’Auchan Frais. Après l’avoir testé…

Auchan Frais-1Auchan Frais-2