Le , par
L’effort promotionnel des enseignes au plus haut historique !

PROMOFLASH T1 2016

Aujourd’hui vendredi, livraison de l’étude PROMOFLASH T1 2016 (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Parce qu’il faut quand même vivre ( !), l’étude est réservée aux abonnés*. Mais parce que les principaux enseignements de cette livraison sont hautement importants pour la grande conso, voici néanmoins ce qu’il faut retenir.

Au T1 2016, les enseignes alimentaires ont à nouveau accru leur effort promotionnel : + 7,6 %, après + 6,8 % au T1 2015. Ce faisant, les enseignes ont atteint un plus haut niveau historique. Ce qui illustre à quel point la guerre des prix se déplace actuellement vers une guerre de la promo. D’ailleurs, tous les « moteurs » de la pression promo sont actuellement allumés. Non seulement le nombre d’opérations est en croissance : les 17 OP nationales rajoutées aux plans publi-promo sont en effet autrement plus puissantes que les 21 OP régionales supprimées. Mais, en parallèle, l’offre moyenne par OP continue de progresser : 235 UB en moyenne au T1 2016, soit 8 de plus qu’il y a un an.

Dans ce contexte, les deux leaders des prix (Leclerc et Géant) qui sont actuellement dans une phase de léger relâchement sur le fond de rayon, accentuent leur effort promo. La pression promo de Leclerc est en hausse de 19 % sur le trimestre, celle de Géant Casino de 22 %. C’est le signe que le marché n’est pas sur la voie de la « détente ». Ce qui n’est que… tristement normal. L’an dernier, en effet, les rendements commerciaux ont à nouveau baissé en hypers et en supers (croissance des ventes inférieure à la croissance des mètres carrés). Or, en pareille circonstance, la première réaction de tout commerçant normalement constitué est… l’agressivité.

 

* Vous regrettez déjà de ne pas être abonné à l’étude PROMOFLASH ? Pfff, m’en doutais ;-) Pour recevoir une présentation de l’étude PROMOFLASH, un p’tit mail ici