Le , par
La visite du nouveau concept Géant Casino à Amiens

GéantAmiensextérieur

Direction Amiens aujourd’hui pour la nouvelle copie Géant. Un nouveau concept déjà évoqué ici depuis quelques semaines. Mais cette fois-ci en version intégrale. Que retenir ? Déjà l’organisation générale qui change profondément. Terminée l’implantation de l’hyper “à la française” avec son allée centrale et ses rayons en “arêtes de poisson”. Le nouveau Géant est organisé en “U”, un type d’implantation que l’on rencontre plus couramment aux États-Unis. Au passage, l’hyper a perdu 2 000 m2 (de 10 à 8 000 m2).

Dans le détail des rayons, ensuite, trois évolutions notables parmi d’autres… La beauté (hors les produits “utilitaristes” : shampooings, déo, etc.) quitte le PGC et retrouve le début de parcours comme c’était le cas avec le concept Magellan il y a 15 ans. Géant adopte, là, les codes des spécialistes : même type de meubles et maquillage présenté “nu”, sans blister donc. Ensuite, Cdiscount signe un rayon complet avec électro, PEM, GEM, mobilier et grosse puériculture. En tout de 500 à 600 références. Là encore, Géant avait déjà abrité Cdiscount dans le passé mais jamais de manière aussi aboutie. Comme il le ferait sur le web, le client achète en quasi libre-service. Et au même prix que sur Cdiscount. Avantage vs le web : la disponibilité immédiate, largement mise en avant sur la surface de vente. Enfin, troisième évolution notable, Géant range la ceinture murale produits frais trad au rang des souvenirs et opte pour une véritable zone marché, basse, côté caisses pour être bien visible depuis la galerie. Au centre, un point de restauration avec pizza, burger ou fish & chips préparés sur place. Le tout servi par une théatralisation plus qualitative que la moyenne. En PGC, en revanche, guère d’efforts (même sur la cave, pourtant traitée en aspérité par nombre de concurrents). Là, Géant entend juste être dans l’efficience, par opposition au plaisir des courses pour la beauté ou le frais traditionnel par exemple.

Globalement, le nouveau Géant se démarque clairement de l’ancienne mouture. Mais sans pour autant atteindre les niveaux des rénovations les plus ambitieuses de Leclerc ou Carrefour. Manifestement, la branche hypers est contrainte par ses résultats. Pas question d’investir l’argent qui n’est pas encore gagné ! C’est bien ainsi qu’il faut lire le nouveau concept. Pas le plus abouti du marché mais probablement le moins coûteux. Ce qui n’est pas le moindre des avantages… 

Pour télécharger le diaporama de visite, c’est ici

Mise en page 1