Le , par
Etude exclusive : AmazonPrimeNow moins cher que les hypers/supers !

 

Amazon Prime3

C’était l’événement retail de la semaine dernière : le lancement du service AmazonPrimeNow à Paris, avec livraison possible en 1h (moyennant quand même 5,90 € supplémentaires, outre l’abonnement annuel au service Premium). Au menu : 18 000 références, non-alimentaires et alimentaires, traitées sur un entrepôt du 18e arrondissement. Ce qui rapproche encore un peu plus Amazon de Carrefour (Ooshop), Auchan (Auchan Direct) ou Cora (Houra). Depuis jeudi, beaucoup a été dit ou écrit. Mais rien sur le prix. Probablement parce que c’est un brin fastidieux de produire une étude robuste… C’est pourtant tellement indispensable pour juger du véritable potentiel commercial ! 

Le prix donc… Sur 400 produits strictement comparables, AmazonPrimeNow est moins cher que les hypers/supers, selon les bases de mes camarades A3 Distrib. Et l’écart n’est pas négligeable : indice 97,5 vs une moyenne toutes enseignes de 100. Certes, AmazonPrimeNow n’est pas encore prêt de menacer Leclerc ou Géant ! Mais si AmazonPrimeNow intégrait aujourd’hui l’indice DISTRI PRIX (A3 Distrib/Ed. Dauvers), le e-commerçant serait mieux placé que Super U, Auchan, Cora ou Carrefour Market. Et naturellement que Monoprix, son premier concurrent à Paris. 

Au-delà de l’écart moyen, deux étonnements (que nous développerons davantage dans la prochaine livraison de notre veille VIGIE GRANDE CONSO). D’abord, l’écart de prix entre AmazonPrimeNow et le marché est tout sauf linéaire. Sur l’épicerie par exemple, Amazon est 8 % moins cher. Sur les produits frais, en revanche, l’Américain est près de 5 % plus cher. Un début d’explication : réaliste quant à ses volumes à court terme, Amazon a peut-être peur de la casse. Et cherche à la financer avec un niveau de marge supérieur. Ensuite, second étonnement, les écarts observés au niveau des produits. Dans certains cas, Amazon est jusqu’à 20 % moins cher ! A quoi bon ?, penseront certains… A l’inverse, sur quelques références, Amazon est absolument hors marché avec des prix manifestement non contrôlés… Jugez plutôt : le premier jour d’ouverture du site, j’ai publié via mon compte twitter @Dauvers70, le prix du Coca-Cola 1,5 l : 4,37 €. Sensibilisé via ce tweet, Amazon a aussitôt réagi. Mais, samedi, de nombreux prix hors-norme demeuraient. La preuve en images, ci-dessous…

Amazon Prime11Amazon Prime10

Vigie* Pour les abonnés à notre veille VIGIE GRANDE CONSO, rendez-vous dans la prochaine livraison avec davantage d’infos encore. A commencer par la performance d’AmazonPrimeNow par rayon. Pour les autres, un p’tit mail ici pour découvrir notre veille