Le , par
Les grands hypers sont-ils trop… grands ?

Cora Verdun

Passage il y a quelques semaines à Cora Verdun. Et surprise au rayon conserves de légumes… Le premier niveau du rayon est laissé inoccupé. Deux lectures possibles (et, en l’espèce, peu importe l’enseigne) : l’initiative témoigne d’un Penser-Client aigu (quel inconfort en effet d’aller récupérer les produits au ras du sol !) ou illustre une idée que je défends depuis quelques années déjà que de très nombreux grands hypers sont tout simplement trop grands. Trop grands en général car le « tout sous le même toit » est un concept mort depuis longtemps (en témoigne par exemple le rayon musique d’où le fond de catalogue est désormais absent, ce qui démontre de facto qu’il n’y a plus « tout ») ; Et trop grands en particulier quand le chiffre de certains hypers ne justifie plus les mètres carrés exploités. Oui, il est temps d’assumer la réduction de taille comme une stratégie gagnante pour nombre de grands hypers. Casino l’a fait le premier à grande échelle. Carrefour de manière plus exceptionnelle (notamment pour le mythique Portet-sur-Garonne à Toulouse). Mais, au-delà, tous y seront contraints. Pas systématiquement certes. Mais de manière plus active qu’aujourd’hui, ça c’est sûr !