Le , par
Carte postale de Bangkok (3)

Thai4

C’est (aussi) l’intérêt des voyages : découvrir des produits dont, sans le déplacement, on n’aurait aucun soupçon ! L’essence de poulet est dans cette catégorie. A ceux qui imaginent une version locale du bouillon-cube, c’est… raté ! Ici, en Thaïlande, l’essence de poulet se boit. C’est même un carburant (corporel) aux mille vertus à en croire les marques concernées : améliorer le métabolisme, stimuler le système immunitaire, réguler la pression artérielle, réduire le fatigue mentale et j’en passe (des bienfaits plus ou moins avérés). Reste quand même à passer outre un mode de fabrication… surprenant. Prenez un poulet entier (c’est visiblement important !), faites le bouillir à haute température. Concentrez le bouillon obtenu. Buvez !