Le , par
Magasin digital : Décathlon fait machine arrière

Décat1

L’expérience aura duré moins d’un an (mais elle aura eu le mérite d’exister…). Souvenez-vous : en début d’année, digital aidant, Décathlon ouvre un magasin 100 % show-room à Englos, dans sa “coque” historique, face à l’hyper Auchan. Pas de stock dans ce magasin, ce qui libérait de l’espace pour présenter la totalité de l’offre de l’enseigne (équivalent donc à l’assortiment du web). Mais pas de stock signifiait que le client ne faisait que passer commande et devait soit repasser le lendemain récupérer ses achats (expédiés depuis l’entrepôt) soit attendre chez lui la livraison. Bref, rien de bien pratique lorsqu’on veut dans l’urgence une chambre à air ou des balles de tennis (revoir ici mon test à Englos en février). Dit autrement : ce Décathlon avait les inconvénients du web sans les avantages du magasin… Et même s’il avait comme vertu d’initier le client au commerce digital (le shopper utilisait son smartphone pour se renseigner sur les produits et pour commander), un tel modèle était difficilement duplicable… D’où les premières rapides évolutions que j’avais là encore pu observer sur place (revoir ici). 

Une nouvelle halte récente à Englos confirme les premières évolutions. Le stock est largement revenu dans le magasin. Et pas uniquement pour les chambres à air et les balles de tennis. La preuve en images ci-dessous ! Ce qui est finalement rassurant sur le pragmatisme de Décathlon (qui, au passage, re-déménagera le magasin dans les semaines qui viennent). Le magasin show-room a donc vécu… 

Décat2Décat3Décat4Décat5Décat6