Le , par
Leclerc Drive s’ouvre à la parapharmacie, Chronodrive à la marketplace

leclercpara

Leclerc Drive marche visiblement sur la pointe des pieds mais Leclerc Drive y va. Où ? Vers la parapharmacie ! Un univers que l’enseigne adresse déjà via un site spécialisé (voir ici) mais, jusqu’à présent, pas avec le drive. La nuance ? Les produits de parapharmacie bénéficient d’un mode de commercialisation spécifique, s’apparentant au circuit “sélectif” de la parfumerie. Mais quelques marques sont objectivement à la lisière du sélectif et du “mass” (le circuit GMS dans le jargon). C’est le cas de Mustela que quelques adhérents Leclerc testent (si vous regardez la ville du drive en illustration, ça pourrait vous aider à comprendre !). Pour autant, Leclerc n’est pas seul. Sur le même sujet et avec la même marque, Auchan Drive et Houra Drive ont déjà commencé. 

chronojouets

Autre initiative révélée en avant-première sur mon fil twitter dès hier (@Dauvers70) : Chronodrive qui s’ouvre à la logique de market place. Initiative encore plus signifiante dans le cadre de l’évolution du drive (ce que j’ai appelé ici, “Drive, acte 2″ où j’évoque justement l’ouverture du drive aux produits en marketplace). Là, l’idée est d’enrichir la proposition commerciale du drive sans gérer les produits, notamment car aucun des leaders du marché, Leclerc, Auchan et Chrono, n’ont la capacité sur leur site d’accroître singulièrement leur offre.

Chrono a visiblement bien réfléchi au sujet et en a imaginé un concept “Tout chez Chrono”, sous-titré “encore + de produits pour toute la famille”. Premier marché traité : les jouets avec plus de 400 références proposées. Pour l’occasion, sans le dire ainsi, Chronodrive ne cache pas avoir adopté le modèle de market place : les produits sont proposés par “un partenaire” et la mise à disposition nécessite 48h (en clair le temps d’arriver de l’entrepôt dudit partenaire jusqu’au drive Chrono). Une certaine logique aurait conduit à mettre “Auchan” sur le nom du partenaire. Mais chez Auchan, et sur le sujet plus particulier des synergies, ça fait longtemps que je ne m’arrête pas à la logique (ça c’est pour encourager Wilhem dans son œuvre de… “désilotage de la boîte”). Pour preuve, ce produit Playmobil : 8,99 € chez Chronodrive, 18,99 € chez Auchan.fr. Pourquoi l’écart ? Parce qu’Auchan lui-même, sur cette référence, travaille en… market place ! 

playmobil