Le , par
L’eau n’a pas de prix (mais la gourde si)

gourdebiocoop

Passage récent dans le dernier Biocoop ouvert à Paris, « Le retour à la terre » (pour ceux qui l’ignorent, les Biocoop sont « sous-titrés », ce qui permet de les distinguer). Comme toujours, une forte dose de militantisme. En témoigne cette promesse d’être le premier magasin parisien bio sans huile de palme (voir ci-dessous). Mais le plus troublant est sans doute cette interpellation sur le prix de l’eau. « Bien commun de l’humanité, l’eau n’a pas de prix ». Pas faux. Mais la gourde militante (vide !) a bien un prix, elle. 5,17 €. Pas donnée-donnée. Et si l’opportunisme (commercial) avait pris le pas sur le militantisme… ?biocoophuiledepalme