Le , par
Et voici Tic Tac en version chewing-gum (ou la perméabilité des marchés par l’exemple)

TicTac

Personne ne vous en a encore parlé… Et pour cause ! Le produit n’est pas encore lancé en France (mais en Italie). Mais suivant une règle courante, Ferrero France va forcément suivre de très près le lancement de la maison-mère italienne ! L’info, donc : Tic Tac, l’une des marques emblématiques de la confiserie sort de sa zone de confort et part à l’assaut des chewings gum. Pourquoi l’évoquer aujourd’hui ? Ok, je rentre d’Italie, notamment pour voir “en vrai” la proximité de Carrefour à Milan. Mais, au-delà, ce lancement illustre ce à quoi sont confrontées les marques comme les enseignes : explorer de nouveaux territoires pour assouvir leur soif de croissance lorsque la croissance sur leur marché naturel n’est plus à la hauteur de leurs attentes. C’est la… “perméabilité des marchés”. En clair, aller voir sur le marché d’à côté sur lequel on estime sa légitimité suffisante. Ainsi, Zara propose depuis des années des parfums (25 jus aujourd’hui), considérant qu’il est légitime d’associer “la sape et le sent-bon” ! Autre exemple, plus récent : Picard. Le roi du surgelé s’est mis au vin l’an dernier (relire l’édito ici). Logique ! Celui qui vend le plat peut aussi vendre la bouteille. A chaque fois, c’est l’occasion de d’élargir ses horizons. Pour les marques, c’est la même idée… : sortir du cadre confortable de son territoire pour lorgner de plus grands espaces. Pour Tic Tac, c’est donc le chewing gum. Au risque évidemment d’y être mal reçu par ceux qui y sont déjà installés…