Le , par
J’ai trouvé… le dernier des Vêt Affaires (à Montélimar)

Vêt1Les pépites se trouvent souvent hors des sentiers battus ! Evidemment bien davantage anecdotique que fondamental, le dernier des Vêt Affaires en est une (pépite). L’enseigne qui a « fondu les plombs » il y a deux ans n’en reste pas moins exploitée par un irréductible commerçant à Montélimar, ex-franchisé officiel de Vêt Affaires (l’avant-dernier, à Annonay, a baissé le rideau avant l’été). Plus personne pour lui chercher des poux (pour exploitation non autorisée), il bénéficie de la notoriété toujours existante de l’enseigne. Et des fournisseurs qui continuent de livrer…

Peu avant sa chute, Vêt Affaires avait laissé dériver son concept du textile cheap au bazar « poupouille », ces invendus sur lesquels se battent (comme des chiffonniers) les soldeurs, Noz en tête. Dans ce dernier Vêt Affaires donc, deux tiers de la surface est affectée aux vêtements (pas de meilleure qualité qu’avant mais pas pire non plus), le tiers restant à diverses catégories sans rapport aucun avec le textile : droguerie, articles ménagers, hygiène, beauté, livres ou DVD par exemple. Le clou « du spectacle », une monstrueuse TG de CD « informatiques » des années 2000 : petits applicatifs, polices, cliparts, images génériques et libres de droits, etc. L’espace d’un instant, je me suis senti rajeunir de 15 ans ! Rien que pour ça (mais pas que…), suis content d’avoir fait le déplacement…

Vêt2Vêt3Vêt4Vêt5Vêt6Vêt7Vêt8Vêt9