Le , par
Leclerc Drive / Amazon : et si le deal était… inéluctable ?

Amazon-Leclerc

Aujourd’hui, avant-goût d’une idée que je vais défendre lors des 6e Ateliers du Drive (et du e-commerce alimentaire) que nous co-organisons avec Linéaires jeudi prochain (voir le programme ici). Avant l’idée, le constat… Leclerc Drive est aujourd’hui le premier lieu de flux “gratuits” puisqu’en 2017 environ 35 millions de commandes auront été passés et retirés par des clients assurant (et solutionnant donc) bénévolement le problème majeur du e-commerce : le dernier kilomètre. Le plus coûteux et le plus difficile à mettre en œuvre. Dit autrement : tout ce que le client Leclerc Drive peut emporter en parallèle dans sa voiture le sera donc à coût nul. Comme Amazon, en qualité de leader du e-commerce, est aussi le premier expéditeur de flux adressés, vous me voyez venir… Et si, demain, Leclerc Drive et Amazon “dealaient” pour installer des casiers automatiques sur chacun des plus de 600 sites Leclerc Drive… ? Certes, tous les flux Amazon ne sont adaptés au format des casiers. Soit. Mais une part importante si. Sinon, Amazon ne se serait pas engagé dans cette courses à l’installation des “lockers”. Reste que les adhérents Leclerc pourraient voir dans pareil accord une forme de capitulation voire d’allégeance à l’ogre de Seattle. C’est vrai. Mais il est tout aussi vrai qu’il n’est jamais idiot de pactiser avec… son meilleur ennemi. Au moins pour se tenir mutuellement… A suivre ! 

Vos avis m’intéressent…