Le , par
SAMEDI CONSO : Mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

Logo

Nouveau rendez-vous sur le blog : « SAMEDI CONSO, mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine ». L’occasion de revenir sur l’actu de la semaine, en totale liberté comme toujours. S’y mêleront analyses, anecdotes ou – je le confesse avec gourmandise – gentilles provocations.

 

LUNDI

20171016_193551

Les produits locaux sont à l’honneur des prospectus. Pour donner crédit à la démarche, les enseignes se refusent rarement la mise en avant des producteurs. Mais de là à se fiche d’eux, il y a des limites, non ? Pas sûr que « M. Menard et M. Duchêne » apprécient d’être pris pour des… « têtes de cochon » ! Quant à « M. Wattez », je ne connais rien de sa vie mais… ses cornes m’interpellent quand même ;-)

IMG_4669 

Prospectus, suite. Et toujours cet étonnement dans le choix des mots… Ici, l’animal est né et élevé en France mais… « fini » en Bretagne. En quoi, vue du client naturellement, peut donc consister la… « finition » ? L’abattage ? Après tout, c’est bien une « finition » comme une autre. Ou la dernière étape de l’engraissement, celle qui précède précisément l’ultime (et définitive) fin ?

 

MARDI

IMG_4687 

Enregistrement de l’émission Innover pour le commerce (BFM Business) ou j’assure “Le mot de la fin”. Faut un doigt de détachement pour parler de ses caleçons à la télé ;-) Mais j’assume ! L’émission est à regarder (TV) samedi à 8h30, dimanche à 9h et 19h ou à écouter (radio) samedi 8h30 et 13h, dimanche à 9h et 19h.

  

MERCREDI

IMG_4706 

Monoprix Marcq en Baroeul. Toujours un bon moment de s’arrêter devant les (bons) jeux de mots de Monoprix. « Le service qui en jette », vraiment bien vu pour le nouveau service shop & give de l’enseigne : la possibilité pour les clients livrés à domicile de confier au livreur des produits dont ils veulent se débarrasser.

IMG_4778 

Direction Roncq, au Nord de Lille, pour découvrir le nouveau centre commercial Promenade de Flandre qui ouvre ce matin. Un retail park, signé de l’architecte Jean-Michel Wilmotte, qui a quand même été – je pense – un peu survendu. Tant dans le design que dans le portefeuille d’enseignes. But, Darty ou Maxitoys sont certes des enseignes intéressantes mais de là à faire de Promenade de Flandre l’événement retail dans le Nord, il y a un pas quand même. Heureusement, je fonce chez Zodio, l’un de mes enseignes préférées du moment (je vous présente le magasin la semaine prochaine). Et là, je reste coi. A 14h, dans les « démos du jour », du… « String art ». Impossible de rester, l’Hyper U de Reims m’attend. #Frustration !

IMG_4862 

A Reims l’après-midi. C’est le dernier hyper ouvert (la semaine dernière) en France : un Hyper U de 6 500 m2 dans une ville « tenue » par deux Carrefour, deux Cora et deux gros Leclerc. Autant dire que les U ne sont pas attendus et qu’il va falloir se démener ! En vedette ici, comme désormais partout ailleurs dans les créations : la zone marché et la cave. Avant d’y revenir en photos et vidéo, je retiens la cave. Effet waouh garanti. Visible de tout le magasin.

LeclercPub 1 

Leclerc et les prospectus… L’enseigne qui avait promis de supprimer les prospectus d’ici à 2020 a changé de combat. Depuis longtemps déjà, la promesse a été abandonnée. En voici une autre : pour tout prospectus rapporté en magasin, l’enseigne s’engage à donner deux centimes à la recherche contre la maladie d’Alzheimer. Pour ne pas… oublier la promesse initiale (de protéger la planète des montagnes de prospectus) ?

 

JEUDI

20171019_134424

Dans mes relations, j’ai des gastronomes, faut dire que je suis assez fine gueule ! Aujourd’hui, ladite relation ne se refuse rien. La « pause-déj » ? A La Maison, by E. Leclerc (à lire en y mettant une voix la plus bourgeoise possible pour faire plus chic : « A La Maison, by E. Leclerc »). Rien que ça ! Restaurant, bar, lounge. Mais serait-ce le même Leclerc… ? Mais oui ! A Bailleul (59) même. Ca mérite bien quelques photos de l’intérieur pour présenter un concept que bien peu connaissaient à mon avis.

 20171019_13425820171019_13421720171019_134247

Le Vésinet, à l’Ouest de Paris, pour découvrir le troisième magasin laboratoire de Leader Price (après Les Ulis et Pontault-Combault) et, de fait, le plus abouti. Après Lidl, Leader Price s’apprête donc à enterrer à son tour le concept de hard-discount. L’enseigne s’en était déjà échappée via des assortiments larges (5 000 références) et la présence de marques depuis longtemps. Mais l’expérience client dans de nombreux magasins était si paupérisante que Leader Price en demeurait bien un hard-discounter. Au Vésinet, la page est vraiment tournée (et le chiffre suit : + 70 % sur la première journée !). J’y reviens en photos et vidéo la semaine prochaine.

LP-2LP-1  

VENDREDI

IMG_0147 

Finir la semaine comme elle a commencé ! En feuilletant des prospectus. Notamment ce collector de Market ! Non mais allô  quoi ! Y’a quelqu’un pour penser client ou, plus exactement, penser lecteur ? Que les promos escaliers (c’est le nom de cette mécanique avec des remises qui vont crescendo), que les promos escaliers, donc, soit difficiles à mettre en scène c’est un fait. Mais ça ne justifie pas tout quand même. Si ? Ah bon…