Le , par
Forte progression de la pression promo au T3

2 20

Mais jusqu’où iront les enseignes sur le terrain promo… ? Voilà des années que le constat est partagé : trop de promos, rendant difficile l’exécution opérationnelle (depuis les boîtes-aux-lettres des consommateurs qui débordent jusqu’au relais magasin pas toujours bien réalisé). Et pourtant les trimestres se suivent et se ressemblent… L’étude PROMOFLASH (A3 Distrib / Ed. Dauvers) en atteste. Sur le T3, l’effort promo des enseignes a encore progressé : + 8,5 %. C’est le onzième trimestre de rang ! 

Dans le détail des enseignes, c’est Carrefour qui a le plus appuyé sur la promo avec + 24 % de juillet à septembre (et encore, l’enseigne a décalé son opération “Le Mois” qui impactera plutôt le T4). Même Auchan, après plusieurs trimestres de nette baisse de son effort promo, est quasi stable : – 3 %. Et il est probable que le T4 marquera le retour d’Auchan “dans le vert”. 

3 21

Reste évidemment toujours la même question : pourquoi tant de promos ? Et la réponse est toujours aussi simple… Parce que le marché l’impose : la croissance est trop faible pour l’appétit des enseignes qui, en parallèle, continuent d’ouvrir de nouveaux magasins ou d’agrandir le parc existant (en tous les cas, 2017 se traduira par une nouvelle hausse des surfaces commerciales alimentaires). Donc à ceux qui escomptent une modération promotionnelle (notamment dans le prolongement des États Généraux de l’Alimentation), je réponds toujours à l’identique : tant que les “attendus” de marché demeurent en l’état (stabilité des volumes, hausse des surfaces), la promo demeurera le levier le plus évident pour dériver de la part de marché ! D’ailleurs, le client répond favorablement (et donc encourage le mouvement), en témoigne le CA sous promo. 

 

Pour plus d’infos sur l’étude trimestrielle PromoFlash (parfaite pour suivre rapidement les stratégies promo des enseignes), un p’tit mail ici >

1 1