Le , par
Drive piéton : ces photos sont des fakes (et c’est bien ça le problème !)

DrivePiéton-1

Ouverture cette semaine des premiers drives piéton de Carrefour à Lyon et Saint-Étienne. Et, pour en assurer la promo, Carrefour n’a pas rechigné. Avec une dizaine de journalistes, j’ai visité vendredi à la fois la plateforme de préparation de commandes de Saint-Quentin Fallavier (que je vous présente en vidéo ici) et le premier drive piéton de Lyon qui ouvre demain mardi, à l’entrée d’un Carrefour City. Problème, vendredi, il n’y avait pas encore de clients. Logique puisqu’il n’était pas encore possible de commander. Mais pour alimenter les rédactions en photo du nouveau service, Carrefour a fait « comme si ». Et a évidemment bien fait. A une nuance près : l’image est un fake. Non pas dans la nature du service rendu (il y a un bien un comptoir et l’exécution est plutôt réussie d’ailleurs) mais dans la commande servie… L’image laisse en effet à penser que les clients pourront commander un pot de moutarde, une brique de lait et quatre yaourts. Impossible ! La commande minimum a été fixée à… 40 € et, sauf cas particulier, va remplir nettement plus qu’un modeste sac kraft ! 

Pour être encore plus direct : je n’ai évidemment aucun problème avec la photo mise en scène mais bien avec le minimum de commandes qui traduit, de mon point de vue, une erreur originelle. Songez qu’à Lille (qui fait quand même office de best-practice aujourd’hui pour ce nouveau mode de distribution urbaine), le panier est tout juste en deça de 40 €. Donc fixer un minimum à 40 €, c’est automatiquement se couper d’une partie des clients, notamment ceux qui seraient prêts à basculer mais qui apprécieraient de tester quelque temps. Donc sur des plus petits paniers. En fait, en fixant le seuil à 40 €, Carrefour a fait primer ses considérations industrielles et économiques (en gros : pas question de préparer et surtout transporter des commandes contenant uniquement moutarde, brique de lait et yaourts !). Et demande implicitement au client de s’adapter. L’antithèse du commerce. Vous l’aurez compris, je mets mon billet sur la table que Carrefour reviendra rapidement sur ce seuil de 40 €. Parce que c’est juste un non sens.

DrivePiéton-2DrivePiéton-3