Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

 

SC

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

SAMEDI

dav 

Appelez-moi le patron de Market ! Mais qui, au service merchandising, a recommandé d’implanter les brosses à dents électriques au rayon… bricolage ? Initiative locale ? Peut-être. Dans tous les cas, pour imaginer pareille implantation, y’en a un dont la bouche doit être un… sacré chantier !

 

DIMANCHE

IMG_5708 

A Percy, dans la Manche, pour le Festival du Lait. A la différence des (grands) distributeurs, les (petits) commerçants sont parfois plus riches d’à propos. De la confiture de bisous avec de la confiture de bonheur, ça c’est du merchandising plein de bon sens !

IMG_5625

 

LUNDI

IMG_5769 

A Rennes pour une journée de relevés de prix pour le mensuel RENNES CONSO que j’édite depuis plus de 13 ans désormais. L’occasion d’arpenter le carrelage, un vrai bonheur. « Je crème à la folie ». Les meilleurs slogans sont parfois les plus simples.

 

IMG_5750 

Relevés de prix suite. Market promet une énième baisse de prix. A ce rythme, l’enseigne pourrait devenir un sérieux challenger pour Leclerc. Surtout avec des baisses d’une telle violence que Market sait bien théatraliser. Au risque quand même d’envoyer un double message : oui, les prix sont en baisse ; mais ils étaient bien haut avant pour baisser d’autant !

IMG_5756

 

Fort heureusement, Market sait aussi mettre une forme de… relativité dans ses baisses. Un symbolique centime sur le pack d’Evian, pas de quoi modifier une image-prix qui est sans doute la principale faiblesse de l’enseigne. Je sais, j’ne suis jamais content ;-)

IMG_5759

 

IMG_5758

Toujours chez Market. La mode des capsules, suite. Le lancement des dosettes Banania et Benco m’avait échappé. Et, au risque de me faire étrangler, une réflexion un brin cynique : si le client version 2018 est, comme certains experts le décrivent, un « consomm’acteur », ne devrait-il pas bouder ces produits qui génèrent une telle quantité de déchets qu’ils en sont bien peu « environnement friendly ». Mais avant d’être consomm’acteur, le client est d’abord schizophrène. Prêt à tous les paradoxes. Donc il pourrait bien raffoler de ces nouvelles dosettes.

 

 

MARDI

MardiIMG_5929 

Encore et toujours des magasins. Parce que la vérité commerciale est sur le terrain. Et que l’observation des tendances conso y est totalement gratuite et plus robuste que toutes les enquêtes menées « hors contexte ». Etonnante tranches de vie dans ce Monoprix… Certes, rien ne garantit qu’en début de journée les deux palettes étaient remplies. Mais deux certitudes : 1/ les deux laits ont la même promesse puisque la MDD Monoprix est désormais « C’est qui le patron inside » ; 2/ il y a 10 % d’écart entre les deux produits (0,89 € pour Monoprix, 0,99 € pour CQLP). Et que croyez-vous qu’il advint ? Le client préfère le moins cher. Quel égoïste ce « consomm’acteur » !

 

IMG_6177 

Une bonne âme me confie une photo cocasse. Carrefour Denain qui assure à ses clients ne pas manquer de Coca-Cola. D’évidence, les « Bleus » sont visés. Les Bleus ? Pas Pepsi, non, Leclerc ! De bonne guerre (commerciale).

 

MERCREDI

MercrediIMG_5935 

Intermarché et Ferrero sont visiblement réconciliés… A 4,99 € le pot, l’épée des Mousquetaires n’est guère tranchante. Un p’tit coup de mou, amis du pricing à Bondoufle ???

 

IMG_5886 

Vive la grève SNCF. Obligé de traverser la France en voiture. Donc de s’arrêter ça et là. Dans cet hyper Intermarché (inutile de dénoncer, c’est pour la réflexion collective), on pense encore vendre des tablettes présentées sous vitrine fermées à clé. Un doux rêve.

 

IMG_5898 

Dans ce Cora, on pense encore que le choix est l’argument des hypers : 35 références de machines à laver. Et pourquoi pas 40, hein ? Une révolution culturelle s’impose. Ou, a minima, une prise de conscience que le monde a changé et que l’hyper n’est pas le référent choix.

 

image_0026a8e3-b88a-4282-a063-81aea6db20eb20180419_200738

C’est parti pour l’ouverture des espaces « outlet » dans quelques hypers Carrefour test. Objectif : dégager une surface pour écouler à prix cassé (et théatralisée comme telle d’où l’utilisation du terme outlet) les invendus de plusieurs hypers. Mon petit doigt me dit qu’Alexandre Bompard s’est plusieurs fois étonné de l’importance des stocks non-al dans les réserves des hypers qu’il visitait. Ceci expliquant (ou au moins participant à) cela…

 

 

JEUDI

Action 

En passant par la Lorraine pour visiter le dernier Match ouvert (je vous en reparle la semaine prochaine parce que ça le vaut bien !), stop dans quelques magasins. D’abord Action. L’enseigne néerlandaise est en pleine expansion. Avec un argument massue : le prix. Pour le DPH et l’épicerie (souvent de la confiserie), Action joue sur les différences de tarifs entre pays chez les fournisseurs multinationaux. Et l’enseigne se débrouille plutôt pas mal ! Deux exemples ici : les 3 barres Mars ou Snickers sont à 1,15 € chez Action alors qu’en moyenne France (et avec l’aide précieuse de mes camarades d’A3 Distrib), c’est 1,35 € en HM/SM. Plus spectaculaire encore : les tablettes Milka… 0,79 € chez Action pour les versions Daim ou caramel, un peu plus de 2 € le lot de 2 en HM/SM classique. Le prix, toujours le prix.

 

IMG_6130 

Prix encore. Mais pas très… malin, malgré les apparences. Quand on a des problèmes d’image-prix (ce qui est le cas objectif de Cora), on se doit encore plus d’être imprenable. Non !, même de taille convenable, 2,69 € l’ananas n’est pas un prix qui mérite une quelconque emphase. Et donc surtout pas de faire… le malin. Comme toujours, j’dis ça, j’dis rien. Bon week-end.