Le , par
Leclerc débarque sur le marché de l’électricité

Leclerc Electricité-1

J’ai révélé l’info via mon “p’tit doigt” et mon fil Twitter (@Dauvers70) vendredi. Je peux à présent la confirmer : Leclerc débarque sur le marché de l’électricité. Pour l’heure, le site (voir ici) n’est officiellement qu’en version bêta et l’offre uniquement réservée aux collaborateurs du groupe. Le lancement public ne devrait intervenir qu’à la rentrée lorsque la sensibilité des consommateurs aux prix sera à son apogée (vendre un abonnement électrique en plein été, même à prix discount, y’a plus sexy comme sujet pour appâter le chaland !). 

Comme d’autres (et notamment Cdiscount, j’y reviens), Leclerc vend l’électricité sans en assurer l’acheminent qui reste toujours du ressort d’Enedis. Comme d’autres, l’énergie Leclerc est garantie “verte”. En clair, pour toute les quantités d’électricité consommées par les clients, un volume équivalent issu de productions renouvelables est injectée sur le réseau. Comme d’autres, enfin, Leclerc propose un discount sur le “tarif réglementé” fixé sous l’égide de l’État par la Commission de régulation de l’énergie. Mais voilà, pour justifier de sa présence sur le marché (en tous les cas en termes de promesse de marque), impossible pour l’enseigne de ne pas être mieux-disante. Inutile de vous dire que lorsque Cdiscount a annoncé un rabais de – 15 % sur le tarif réglementé lors de son arrivée sur le marché il y a quelques mois, ça a piqué chez Leclerc. Car c’était le niveau de discount envisagé… Forcément, il fallait faire mieux. D’où l’offre Leclerc : 16 % de remise, mais en “différé” via un cagnottage sur la carte de fidélité. Malin pour revendiquer le meilleur prix ! A noter que les clients qui souhaitent une remise immédiate (et non du “ticket Leclerc”) n’auront, eux, que 10 % de remise. D’ailleurs, signe de l’âpreté de la concurrence, Cdiscount promettait 20 % de remise sous forme de vente flash tout le mois de juin. On appelle ça un… comité d’accueil ! 

Leclerc Electricité-2