Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SamediConso

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

DIMANCHE

IMG_0569 

Super U Matignon, dans les Côtes d’Armor. Ici on fume le poisson. Et comme pour illustrer tout le sérieux de la démarche (et la rendre réellement concrète), Super U fait de la pédagogie et présente les essences utilisées : noyer, érable, cerisier, pommier. Un peu de mal à voir la différence entre les essences mais si Super U le dit…

IMG_0570

 

LUNDI

Capture d’écran 2018-07-06 à 18.04.26 

La semaine Twitter commence avec Alexandre Bompard. Le patron de Carrefour – fan revendiqué de tennis – balance un énigmatique « English D Day… », illustré d’une photo du stade de Wimbledon. Tout était en fait dans les « … » indiquant qu’il y aurait une suite…

 

Capture d’écran 2018-07-02 à 08.15.26 

La suite, la voilà. Quelques heures plus tard, communiqué de presse de Carrefour et nouveau tweet du patron (DirCom à ses heures, donc ;-) ) annonçant un « partenariat stratégique de long terme » entre Carrefour et Tesco. English D Day, avait-il prévenu ! Sur le fond de l’alliance, c’est encore un brin obscur pour l’esprit simple que je suis. Sur les grandes marques, pas d’achat en commun, non !, mais des « relations stratégiques avec les fournisseurs ». Donc un simple guichet de services où Coca-Coca, Procter et Unilever viendront acheter de la diffusion et des mises en avant ? La question est posée. En revanche, les deux groupes achèteront bien en commun les biens non marchands (les stylos et les ramettes de papier pour les bureaux, OK, je caricature !) et les marques propres. Question néanmoins : combien de produits MDD sont, en termes de cahier des charges, suffisamment proches de part et d’autre du Channel pour être massifiés et achetés en commun ? Cette question aussi est posée.

En fait, l’alliance a un autre bénéfice plus indirect. Les deux groupes souffrent en bourse (c’est un euphémisme). En s’alliant même de manière non capitalistique, Tesco et Carrefour donnent un os à ronger aux analystes. Car, régulièrement, reviendront des rumeurs de fusion pure et simple. Une p’tite dose de spéculation à venir ? Rien de tel pour soutenir (un peu) le cours en Bourse. Il fallait ainsi décoder l’English D Day.

 

selfp 

Sur le terrain, à présent. Un Market picard. Pâques est loin. Mais les chocolats toujours là. Et – 50 % ne suffisent visiblement pas à appâter le chaland. C’est devenu si banal « – 50 % »…

 

MarketSac 

Le même Market, rayon fruits et légumes. L’origine de ces pêches manque un peu de précision. France ou Espagne. Pas la même valeur (sociale) pour le client. En revanche, les sacs, eux, sont bien français. Maigre consolation.

 

MERCREDI

 IMG_0970

Revue de presse. Papier des Echos sur la consommation et le pouvoir d’achat, teinté d’un doigt de sociologie. En illustration, deux mots version Scrabble qui se croisent : Argent et Bonheur. L’occasion d’une question simple : lequel des deux mots rapporte le plus de points ? Réponse : le bonheur l’emporte 12 à 7 sur l’argent. Normal : le bonheur n’a pas de prix.

 

MercrediCapture 2018-07-04 à 08.26.09 

Revue de presse, suite. Toujours Les Échos. « Le fils du fondateur de Decathlon claque la porte », titre le quotidien. En cause : des dissensions familiales. Les Mulliez (majoritaires chez Decathlon, comme partout dans l’empire) mettant trop leur nez dans l’affaire montée par les Leclercq, leurs… cousins. La morale ? La cohésion des familles s’effrite souvent quand les vents sont moins favorables. Dit autrement : l’argent cimente les liens lorsqu’ils ne sont qu’apparence. C’est la vie (des hommes comme des affaires).

 

MercrediIMG_0873 

Orly. Direction Toulouse. Sur le tarmac, l’avion d’une compagnie qui m’était totalement inconnue (et allemande) : Avantiair (à lire à haute voix). Fallait le trouver ce nom de compagnie. Remarquez, c’est toujours mieux que… BetailAir, pas franchement évocateur de confort.

 

JEUDI

IMG_0920 

Roques sur Garonne, dans la périphérie de Toulouse. Nouvelle « première » pour Pascal Payraudeau, le « M. Drive » historique de Leclerc (à droite de… #BBTed sur la photo). Cette fois-ci, c’est sur l’occasion, la seconde vie des produits. Et comme sur ce marché tout se joue non pas à la vente mais bien à l’achat, Leclerc inverse la promesse : terminé le « vendre moins cher », ici c’est… « acheter plus cher ». Savoureux. J’y reviens plus sérieusement (et en images) lundi sur le blog puisque j’ai eu droit à une visite privée !

 

JeudiIMG_0949 

Paris, Naturalia. Y’aurait pas du Monoprix (son propriétaire) dans la manière de traiter les MDD ? Jeu de mot évident pour la farine qui a un grain, plus subtil pour la… « bise ». Mais il faut évidemment remettre dans le contexte Naturalia… Une farine de blé bise est plus riche en fibres. Pas de méprise, je ne suggère pas que les clients Naturalia soient plus soucieux de leur transit que d’autres, juste que leur culture nutritionnelle est supérieure à la moyenne et donc de nature à comprendre pareille accroche.