Le , par
“Loi Promo” : plus de 10 % des offres encore non conformes

ObsPromo

Nouvelle publication de L’Observatoire Promo Nielsen/A3 Distrib/Ed. Dauvers dont l’objectif est la mesure de la conformité des promos avec le probable nouveau cadre législatif. Ce cadre (pour mémoire) consiste en un maximum de remise de 34 % et un CA sous promo max de 25 %. 

Enseignement majeur sur le T2 : y’a encore du chemin à parcourir ! Dans les prospectus, A3 Distrib a ainsi compté 11 % des offres qui dépassaient le plafond de 34 % de générosité. C’est certes (un poil) moins qu’au T1 (12 %) et que sur l’ensemble de l’année 2017 (13 %) mais c’est évidemment encore loin, très loin, de l’objectif fixé par le gouvernement. Sur certaines catégories, le chemin à parcourir semble même immense… Sur le rayon sans alcool par exemple, près d’une offre sur quatre proposait un niveau de remise supérieur à 34 %. Éliminer ces offres ne pourra évidemment pas se réaliser sans casse (comprendre : sans effet sur les volumes). Pour les marques, il y a urgence à imaginer “l’après”. Probablement via des formats spéciaux à prix choc (si le format n’existe pas par ailleurs, il n’y aura pas de prix de référence, donc pas de remise calculable !). 

En rayon, le CA moyen sous promo a atteint 21,3 % des ventes sur le T2 selon Nielsen. Dans les clous de la loi en apparence. Mais en apparence seulement… En hyper par exemple, plus d’une trentaine de catégories (sur les 188 concernées par les ordonnances à venir) sont au-dessus du 25 % des ventes réalisées sous promo ! 

Le détail est dans l’étude complète, en libre-téléchargement ici >> 

Osb Promo à télécharger