Le , par
Encore une année de forte croissance de la pression promo

PromoFlashVigie

Les deux premiers trimestres de l’année se sont soldés par deux fortes croissances de la pression promo. Ce qui ne laisse aucun doute sur la tendance de l’année…

Au T2, l’effort promo des enseignes a progressé de 6 % selon l’étude PromoFlash (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Sur l’ensemble du S1 (ce qui lisse donc le décalage de Pâques du T2 2017 au T1 2018 mais intègre une part d’effet Coupe du Monde), la progression est aussi de 6 %. En clair, 2018 sera une nouvelle année de franche hausse de l’effort promo des enseignes.

Sur le trimestre, le moteur de la pression promo a été la progression du nombre d’OP. Il y a par exemple eu une vingtaine d’OP nationales additionnelles. Et, en six exercices, il y aura donc eu près de 50 OP supplémentaires sur le T2. A l’inverse, le nombre d’UB par OP a baissé en 2018 : de 264 à 242 en moyenne. Mais l’effet de l’un (le nombre d’OP) a plus que compensé l’effet de l’autre (l’assortiment promo).

Côté enseignes, ce qui devait arriver arriva ! Moins disant que le marché depuis sept trimestres de rang, Auchan est repassé à l’offensive promo. Sur le T2, c’est l’enseigne dont l’effort promo a le plus augmenté : + 17 %. A l’inverse, Market qui est engagé dans une baisse de prix (– 2 pts depuis le début de l’année) a levé le pied promo, sans doute pour financer l’effort sur le tarifaire.

Cette forte hausse de la pression promo sur la première moitié de l’année est un brin paradoxale (au moins en apparence) alors que 2017 s’était achevée, dans le cadre des EGA, sur un concert commun (marques/enseignes) pour dessiner un monde moins promophile ! Le T2 2018 est d’ailleurs le 14e trimestre consécutif de croissance de la pression promo. Du jamais vu depuis 10 ans !

Extrait de VIGIE GRANDE CONSO, septembre 2018, sur la base des données de l’étude PROMOFLASH (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Plus d’infos sur l’étude ici >> 

PromoFlash