Le , par
Cimetière…

FermeCimetièreA l’heure du laitier, ce matin, envie de vous parler de mon petit-déjeuner d’avant hier. Cadre agréable, compagnie davantage encore, tout était réuni. Tout ou… presque. Car avaler un yaourt “Cimetière” a de quoi perturber le plus convaincu des défenseurs de la qualité alimentaire à l’heure où, plus globalement, les consommateurs sont méfiants comme jamais. Un poil de marketing (dans sa signification de compréhension des marchés) ne nuirait pas. Même sur un produit local. La bonne nouvelle, néanmoins ? J’ai… survécu !