Le , par
Prospectus : la “leçon” d’Intermarché !

InterPromo

Voilà longtemps qu’un prospectus ne m’avait pas enthousiasmé comme celui d’Intermarché cette semaine (en tous les cas pour les 4 premières pages). La “couv”, déjà. Depuis des années, lorsqu’elle m’interrogent, j’explique aux enseignes qu’il faut viser ce que j’appelle le “cœur” de repas. En gros, ce qui est au centre de l’assiette, parce qu’à la question “qu’est-ce que je fais à manger”, celui (ou celle) qui est responsable du projet alimentaire du foyer (en socio, c’est le chef des courses) commencera toujours par évoquer un poisson, une viande ou une volaille par exemple. Mais rarement un pot de pâte à tartiner ! Donc, oui, la promesse promo de couverture la plus efficace pour répondre à l’attente clients est bien sur un produit cœur de repas. Et si en plus le prix fait “waouh”, aucun doute, c’est gagné. C’est le cas ici. Un filet de saumon à 8,90 €, c’est le prix courant du filet de lieu noir (évidemment faut avoir un brin de culture prix pour élaborer des prospectus…), donc c’est un prix “waouh”. Parce que, dans l’imaginaire, saumon et lieu noir ne se valent pas… Ici, donc, Intermarché ramène l’un au prix de l’autre. Ca claque. Ca pète (“Putain que c’est bon”, pour que vous mesuriez la sincérité de mon enthousiasme). 

Page 2 à présent. Un produit non-al avec deux caractéristiques : dans son temps et à prix tapé. En l’occurence une console Nintendo Swith et une remise sur la carte qui ramène l’offre à 100 € de moins que les meilleures proposition de Cdiscount ou d’Amazon ! Pas de crainte sur la transformation de la promo ni sur son effet bénéfique sur l’image-prix. Voilà bien comment la distribution alimentaire généraliste a encore des cartes en main sur le non-al ! 

Pages 3 et 4. Le volet gamification, indispensable pour des OP version 2019. Faute de pouvoir atteindre les niveaux de générosité de l’ancien temps sur les grandes marques du PGC, autant faire miroiter aux clients mieux que des économies : des gains ! Et si c’est en plus l’occasion de pousser l’appli maison pour créer de nouveaux usages clients, c’est, en plus, préparer l’avenir en “enrôlant” ses clients dans son écosystème digital. 

La meilleure entame de prospectus depuis longtemps… C’est mon avis et… je le partage !