Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique ! 

 

SAMEDI

SamediIMG_9068 

Quitter la Bretagne un samedi après-midi pour rejoindre le Géant de Saint-Michel sur Orge, ça peut : surprendre, ressembler à une punition ou traduire un penchant masochiste certain (rayer la mention inutile). Mais l’hyper est l’un des deux Géant à tester le corner « Le Drugstore Parisien » (revoir ici) et l’un des sept à avoir ouvert un espace « Déstock » (revoir là). Donc il mérite le détour. Bien davantage que le centre commercial. Rarement vu un centre (commercialement) autant à l’abandon.

 

SamediIMG_9063 

Dès l’entrée de l’hyper : le retour des chariots comparateurs (Géant avait largement utilisé la technique dans les années 2014/15 pour illustrer par l’exemple son positionnement prix). Comme partout, le spectre de la comparaison a changé. Terminé l’opposition avec le premier concurrent venu (et si possible le moins agressif). Le match se joue désormais entre MDD et marques nationales. Les EGA sont passés par là. Et la MDD a retrouvé son rôle de « valeur-refuge ».

 

SamediIMG_9065 

Je sais pas vous mais les bars me barbent. A toutes les sauces les bars. Jusqu’au « bar à culottes » dans le concept textile Carrefour. Ici, un box palette (cerné de bidons d’Omo), un habillage, 4 bougies et, hop, voilà un bar à bougies. J’en serai presque à admirer l’agence qui a vendu sa « créa » à Glade. Parce qu’il faut un certain talent pour refourguer des idées aussi éculées.

 

SamediIMG_9016 

Après Géant, direction Carrefour à Rambouillet. J’ai pris le pari (un peu informé quand même) que c’est dans cet hyper que l’enseigne ouvrira son premier corner Fnac, après Darty à Limoges et La Ville du Bois. Du coup, régulièrement, je guette le début des travaux. Encore raté pour aujourd’hui. Je me rabats sur la galerie commerciale et m’extasie devant le sens du client de ce pharmacien. Ici, pas de doute, le client est… un numéro. A peine la bienvenue souhaitée, l’ordre claque : « Prenez un ticket ». Et pour ceux qui l’auraient oublié, le message est martelé partout dans l’officine. Je ne suis qu’un numéro. 

SamediIMG_9017

 

LUNDI

 

Lundi 

Leclerc rattrapé par la police des promos. Non seulement le prix est remisé de 50 % sans raison apparente (la DLC est fixée à J+8) mais un BRI améliore encore l’offre. D’un autre côté, tant qu’à franchir la ligne jaune, autant le faire à fond !

 

LundiIMG_1317 

La police des promos a du boulot aujourd’hui. Chez Géant à présent. Autant je comprends le – 68 % sur le second article (histoire d’être raccord avec le plafond de 34 % par produit), autant je peine à comprendre – 68 % sur le premier. Sont vraiment trop forts pour moi chez Casino.

 

MARDI

btr 

La vie (commerciale) est faite de contradictions. La semaine dernière, Casino faisait l’éloge de l’individualisation du prix, des promos, etc., le tout en revendiquant une relation client totalement digitalisée (revoir ici). Cette semaine, mon indispensable vigie qui veille me soumet ce prospectus Géant. Tout l’inverse. Un bon d’achat papier de 8 € pour… tous les clients. Pas très digital. Pas très individualisé. La vie (commerciale) est faite de contradictions. Et il faut faire avec !

 

IMG_9264 

Sur un coup de tête, direction Avignon. C’est là que Carrefour va tester début avril son nouveau concept dit « Essentiel ». Evidemment, je n’ai pas « d’invitation » officielle mais je ne pouvais attendre. A la fois de découvrir un concept très rupturiste (les racks en hyper, ça surprend toujours) et de vous le faire découvrir en avant-première (ici).

 

MERCREDI

 

MercrediIMG_9292 

Ouverture d’un nouveau supermarché coopératif dans le XIe arrondissement de Paris : les 400 coop. La promesse ? Simple. « Des produits minutieusement sélectionnés (local, bio, éthique) à des prix accessibles et justes ». Pour la « sélection », j’veux bien. Pour « l’accessibilité », le camembert (certes bio) à 5,13 €, on repassera. Toute la limite du concept en une image…

MercrediIMG_9280

 

Inauguration du second drive piéton de Leclerc à Paris, bd St Michel. En « TG » : MEL, himself. Inaugurera-t-il donc ainsi les 80 drives parisiens prévus en trois ou quatre ans sur Paris ??? Non, évidemment. Mais, ici, MEL n’avait d’autre choix… En cause : la politique interne Leclerc. Le premier drive avait été ouvert (en présence de MEL) par la centrale Scapnor. Le second est le fait de la Scadif. Depuis l’origine du projet Leclerc Paris, les deux centrales sont dans une logique à peine voilée de compétition. En bon chef de clan, soucieux avant tout d’unité, MEL ne pouvait marquer de préférence. Et aura donc inauguré les deux premiers drives. Match nul, balle au centre !

MercrediIMG_9332

 

Carrefour is watching me. Et ça… me saoûle parce que c’est pas discret. Moins de 24h après avoir visité l’hyper d’Avignon pour la première fois depuis longtemps (et donc fait quelques emplettes alimentaires), Carrefour m’interroge : « Qu’avez-vous pensé de votre dernière visite dans votre magasin Carrefour d’Avignon ? ». J’ai juste envie de répondre « Lâchez-moi ». Ou, plus professionnellement, attention au digital inquisiteur. 

MercrediAvignon

 

JEUDI

 

JeudiCapture d’écran 2019-03-21 à 09.20.41 

Un message d’Havas qui réalise le rapport annuel d’Auchan. L’agence veut utiliser une photo de l’espace gaming d’Englos que j’ai prise il y a quelque temps. Grand seigneur, je donne mon accord pour une utilisation… gracieuse (ce qui n’est pas la coutume, les photos ayant une valeur). Dans l’instant m’est en effet revenue la situation financière d’Auchan. Plus d’un milliard de pertes. La TPE Dauvers, et ses résultats plantureux, est fière de soutenir un groupe international dans le besoin. #Solidarité. A charge de revanche ;-) 

 

IMG_9451 

Dans les rues de Paris. Un primeur parmi tant d’autres, pas franchement rigoureux sur l’origine des produits vendus. Et, de fait, pas le meilleur soutien de la filière agricole française. Ici, la fraise est espagnole mais l’origine difficilement lisible (ci-dessus). La courgette, elle (ci-dessous), est apatride. En réalité espagnole. Mais que fait la police (des origines) ?

IMG_9452

 

La même rue, quelques mètres plus loin. Franprix. Ici, la courgette n’est pas davantage locale. Mais Franprix a au moins le mérite de le reconnaître. C’est déjà ça.

IMG_9456

 

Tournage du plateau de Capital (dimanche soir, M6) sur la guerre qui oppose les hypers au web. Sujet convenu. Davantage que ma tenue qui suscite l’émoi (j’ai pas dit l’effroi quand même !). « Ca ne vas pas être possible, on va vous prêter une chemise blanche et une veste noire ». Je laisse les curieux sur cette question : ai-je cédé… ? Insoutenable suspense ;-)

IMG_9457

 

Je ne connais pas les « moitiés » ni la vie de tous les patrons de la distribution (encore que…) mais, quand c’est le cas, et surtout que l’intéressé le rend public via les réseaux sociaux, je m’y associe : Happy Birthday Natalia. Mais qui est-ce… ?

IMG_9461

  

VENDREDI

 

CarrefourDrivePiéton 

Histoire de ne pas laisser Leclerc seul sur le sujet, Carrefour rappelle via les réseaux sociaux avoir ouvert 7 drives piétons cette semaine, portant son parc à 45. De bonne guerre. C’est fou comme les temps changent… Je me régale des postures extatiques des nouveaux convertis au sujet, qu’ils soient retailers ou observateurs. Les temps changent… (mon avis sur le sujet, lui, n’a pas varié / oui, le drive piéton disruptera la proximité urbaine, relire ici).

 

IMG_9498 

Le beau temps est revenu. Pas un nuage à l’horizon pour plusieurs jours. Chez La Halle, le merchandising est visiblement très météo-sensible. Les « bottes de pluie » ont quasiment “disparu” des rayons.

 

IMG_9494 

Non, en fait, le merchandising de La Halle n’est pas météo-sensible. Il est juste… perfectible.

 

 

Après le blog, Twitter et Linkedin, la maison arrive sur Instagram. Deux comptes pour deux approches : les magasins (ici) et les produits ().