Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

Sans titre-1

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

SAMEDI

 

CarrefourAlmaFévrierIMG_8367 

Quelques courses chez Carrefour. J’avais bien conscience de la richesse de Nutella en sucre. Mais pas au point que l’hyper soit contraint de me rappeler la réglementation en matière de transport de sucre !

 

IMG_1320 

Toujours chez Carrefour. Classique contournement (involontaire, je l’espère) des EGA. Une promo à 30 % de RI sur laquelle la force de vente rajoute 50 centimes de BRI. Et v’la le bénéfice consommateur qui dépasse 40 %.

 

IMG_1645 

Intermarché à présent. Et cette originalité : vendre les lots (ici Pepsi x 6) en… vrac ! Sans doute bon pour la planète (encore que je doute que la marque livre ses clients ainsi…) mais pas franchement pratique pour le client ;-)

 

IMG_1635 

Rayon lait. Ou quand le prix payé au producteur devient un critère d’achat. Reste quand même à savoir si l’éleveur bio rémunéré 45 centimes le litre est bien le mieux payé des trois. Vu ses charges, pas sûr. Les apparences sont parfois trompeuses…

 

CFDT 

Sur les réseaux sociaux, la CFDT Carrefour Market s’émeut… « Mme Dassié » [la patronne du réseau] devait visiter la veille les magasins d’Audruicq et du Touquet. Visite annulée. En lieu et place de « Mme Dassié », c’est « Mr Clouzard » [DG Carrefour France] qui devait s’y coller (t’as raison Caro, faut savoir déléguer !!!). Et, ce, dans 5 magasins, toujours dans le Nord. Mais, là encore, visite annulée. Résultat, écrit la CFDT, « 48 h de folie, des dépenses sans compter, pour pouvoir dérouler le tapis rouge à Mr Clouzard ». Je n’ose imaginer quand Alexandre Bompard se déplace. Quelqu’un peut prévenir les pontes de Carrefour que le client est infiniment plus important qu’eux… ?

 

LUNDI

 

IMG_1696 

Toulouse, l’école d’agriculture de Purpan. Chaque année, une journée retour aux sources pour partager avec les étudiants sur ce qui demeure toujours le premier débouché de la filière agri/agro : la grande distribution. Ce que beaucoup ont trop souvent tendance à oublier.

IMG_1713

 

Aéroport de Toulouse. Nouvelle démonstration du savoir-faire Ferrero : Nutella au sommet de sa valorisation, 7,50 € les 350 g. Mais Nutella ne vend évidemment pas ici de la pâte à tartiner. Mais une attention. Et, ça, ça n’a pas de prix. La preuve, je l’achèterais toujours pour bien davantage encore. Pour le plus grand bonheur du compte d’exploitation de Ferrero.

IMG_1724

 

MARDI

 

MardiCapture d’écran 2019-04-17 à 06.29.32 

Patron de l’ANIA (l’association des industriels agroalimentaires), Richard Girardot (re)prend la plume. L’ancien boss de Nestlé en France en est coutumier. L’homme a le verbe facile, acerbe et – il faut l’avouer – plaisant à lire. Sa cible, aussi étonnant que cela puisse paraître : ses clients ! Aujourd’hui, c’est Thierry Cotillard, le patron d’Intermarché, qui est dans le viseur. Et Richard Girardot tire à vue. Légitime défense, plaidera-t-il puisqu’il répond à une « lettre ouverte publiée dans Les Échos. Il n’empêche… J’ai toujours du mal à comprendre qu’il puisse être réellement productif de s’en prendre aussi vertement à ses clients. Y-a-t-il quelqu’un qui conseille Richard Girardot dans sa communication ?

 

JEUDI

 

AuchanDirect 

Via mon fil Twitter (@Dauvers70), je révèle qu’AuchanDirect a baissé le rideau à Marseille. Et… ne m’en étonne guère. Depuis longtemps, je ne partage pas l’emballement autour du sujet de la livraison à domicile. Le rapport poids / prix de l’alimentaire est tel que le coût du delivery constituera toujours un point de friction central. Donc, oui, il existe un marché pour la livraison. Mais non, il n’atteindra pas les sommets évoqués par les acteurs eux-mêmes comme pour s’auto-convaincre que leurs investissements sont légitimes. En ce sens, la décision d’Auchan – même si le groupe n’en a pas fait publicité ! – est à la fois courageuse et pertinente.

 

Mise en page 1_Page1 

Twitter encore. La FRSEA Bretagne (la branche régionale de la FNSEA) organise une conférence de presse pour s’insurger contre les « intrusions » dans les élevages, souvent le fait de militants d’association de défense des animaux qui tentent de « libérer » poules, cochons ou dindons ! Evidemment inacceptable. Tout comme le sont les « intrusions » d’agriculteurs (même en colère) dans les magasins. La symétrie des intrusions.

 

VENDREDI

 

IMG_2112 

Aujourd’hui, c’est l’inauguration du premier Naturalia (l’enseigne spécialisée bio de Casino) en version XXL et péri-urbaine : 1 000 m2 à Brétigny. Au centre du magasin, une zone… non-marchande. Fauteuils et baby-foot. Trop tentant. Je défie Allon Zeitoun, le boss de l’enseigne. Nettement plus concentré que moi, il mène rapidement 2-0. Mais une remontada plus tard, je rafle la mise à 3-2. Je sais, c’est cruel de révéler pareille contre-performance. J’en appelle publiquement à la mansuétude de Jean-Charles Naouri. Allon Zeitoun a d’autres qualités !

 

IMG_2177 

Il y a du Monoprix chez Naturalia. Ce goût du décalé jusqu’à la borne drive, en panne le jour de l’inauguration. 

 

IMG_2151 

Le Auchan de Brétigny est au bout du parking de Naturalia (à moins que ça ne soit l’inverse !). Trop tentant. L’occasion de s’émerveiller devant tant d’avance. L’interdiction de vente de la vaisselle jetable n’est en effet fixée qu’au 1er janvier prochain mais Auchan prend les devants : déjà – 50 %. Ou alors les réserves sont pleines. Stocké comme jamais !

 

IMG_2158 

Auchan encore. Suis assez sévère avec l’enseigne pour passer en mode extatique lorsque justifié. Par exemple pour cette mise en avant dès l’entrée. Non seulement, les chocolats sont faits maison et revendiqués comme tel (ce qui participe à leur valeur) mais la personnalisation offerte. J’achète.

 

GreenHotel

Retour de Bretigny. Un week-end pascal ensoleillé qui s’annonce. Parfait pour se mettre… au vert. Sur la Nationale 7, entre Bretigny et Viry Chatillon, le bien nommé « Green Hôtels ». Chérie, ça te dit ? 47 € la nuit, je suis fou, je sais. Mais de toi.