Le , par
Le mystère des minimums d’achat Cora drive

Cora Minimum Achat

J’ai toujours aimé chez Cora le goût prononcé de la décentralisation, de la décision laissée au point de vente, du “pouvoir” des directeurs d’hypers. Bref, de l’initiative locale. Le risque, évident : une moindre cohérence entre magasins et, sur certains sujets, d’étonnantes différences que même après 30 ans de métier je ne parviens pas à expliquer ;-) Exemple aujourd’hui : le montant minimal d’achat en drive. Ainsi, à Évreux, le client doit atteindre un minimum de 20 €. Pas élévé eu égard au panier moyen, 4 fois plus important. Mais à Clermont-Ferrand, on se montre encore moins exigeant : 10 centimes. Autant dire que même une seule bouteille de Cristalline est disponible en drive. La bonne affaire ! Plus incroyable encore : Verdun. 1 centime de minimum d’achat si j’en crois les conditions générales de vente du site. Autant dire qu’il n’y a pas de minimum d’achat. Ou qu’il est… 2 000 fois moins élevé qu’Évreux. Dit comme ça, vous mesurez mieux normalement la liberté laissée aux directeurs d’hypers !

NB : et pour tout savoir (et comprendre) du circuit drive, bien au-delà du minimum d’achat chez Cora, RDV aux prochains Ateliers du Drive et du e-commerce alimentaire le jeudi 26 septembre à Paris. Un événement organisé par Linéaires et Éditions Dauvers. Avec la participation exceptionnelle de Système U, Leclerc, Star Service. En partenariat avec Texabri, Sealed Air, Budgetbox, Square. Plus d’infos ici >> 

Ateliers Drive