Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

« SAMEDI CONSO », la semaine retail (mais pas que…) passée en revue. Comme toujours en totale liberté. Et tant pis si ça pique !

 

SAMEDI

IMG_6202 

Passage à Roissy. Disparu depuis 2 jours, Jacques Chirac occupe toutes les « TG ». La preuve que la presse – si prompte à railler l’opportunisme des commerçants – est bien un commerce comme les autres. Et même le… cynisme en plus. Parce qu’il est évident que nombre de papiers étaient prêts bien avant le dernier souffle de « Chirac ».

 

IMG_6206 

Un hyper Carrefour parmi d’autres. Un client parmi d’autres. Manifestement dubitatif devant la nouvelle mécanique promo de l’enseigne : des duos de produits, avec le second offert, mais différent du premier pour l’EGA-compatibilité de l’offre. A dire vrai, son étonnement… m’étonne. L’offre est nouvelle mais pas si difficile que ça à comprendre ! Sauf si, dans l’implantation, seul un des deux produits est disponible. L’exécution. Toujours l’exécution.

IMG_6209

 

Le même Carrefour. Des « arrivages massifs ». C’est évidemment « le moment d’en profiter ». Plus d’un mois après la rentrée des classes ? Alors que la colle UHU était présente sur tous – absolument tous – les catalogues de rentrée. Un peu réchauffé l’arrivage.

IMG_6212

 

(Toujours) le même Carrefour. Rayon biscuits. 83 cts le paquet, 1,69 € les 2. J’interroge numéro 3 : « Tu prendrais lesquels toi ? ». Réponse, agacé (faut dire qu’il a 15 ans) : « T’as pas plus dur, c’est niveau CM2 ta question P’pa ». C’est que manifestement ça se voit… Ou pas.

BiscuitsCarrefour

 

(Encore et toujours) le même Carrefour. Le hotspot du jour : la TG de raisin Italia à 97 cts le kilo. Je passe sur l’asymétrie des origines entre les deux affiches (involontaire). J’ai comme l’impression que les clients ont une excellente capacité à analyser la valeur d’un prix. Parce qu’à 97 cts le kilo, c’est du jamais vu ou presque. La TG ne désemplit pas. Moralité : la guerre des prix, c’est peut-être mal pour l’économie, c’est bon pour le commerce. Et ça, c’est… factuel.

IMG_6213

 

Le raisin, justement. C’est l’un des produits star de l’anniversaire Aldi. Une pleine page pour l’Italia à 1,29 € la barquette de 800 g. Soit… 1,61 € le kilo. Et 65 % de plus que Carrefour. Chez Aldi, on a visiblement mis toute son énergie à dénicher des cadeaux plus originaux les uns que les autres pour la loterie de l’anniversaire : vols en avion de chasse ou en zéro gravité par exemple. Quelqu’un peut rappeler à Aldi que se border sur les prix est sans doute plus important ?

Aldi

 

LUNDI

 

IMG_6244 

Dans le métro à Paris. J’adore cette « créa » de la SPA. Elle dit tant de la société, où « liker » est devenu un geste banal mais qui n’engage pas à grand chose.

 

MARDI

Cdiscount 

Journée bordelaise, à l’invitation de Cdiscount. La filiale de Casino a convié une quinzaine de journalistes et a mis les p’tits plats dans les grands. A l’arrivée en gare, le bus en impose : un Mercedes, avec ses fauteuils en cuir, son espace café et ses gobelets… Eco Plus. Y’a pas de p’tites économies !

 

IMG_6263 

Dans l’entrepôt Cdiscount. Pour les curieux du métier, voilà ce que donne un « voyage de presse ». Bon, OK, on n’est pas toujours ridicules avec nos chasubles orange mais le principe c’est bien de tous noter les mêmes informations (consciencieusement ! regardez comme c’est sérieux un journaliste) et, ensuite, chacun de « reporter » selon son inspiration. Pour moi, c’est donc à voir ici

 

IMG_6407

Au siège de Cdiscout à présent. En une image, la pression de l’instant. Dans tous les bureaux : des écrans, rafraîchis en quasi temps réel. Sous les yeux des « Cdiscounters », les performances du site : chiffre d’affaires, nombre de commandes, taux de clic, etc. Et pour les « huiles » (jusqu’au boss du groupe, Jean-Charles Naouri), un mail toutes les heures de 6h à minuit, week-end et jours fériés compris, qui récapitule les grands indicateurs, marge comprise. La pression ? Non, si peu !

 

Baby 

C’est décidé, je lance un défi baby-foot à tous les « patrons » de BU chez Casino. Au printemps, j’avais « pris » Allon Zeitoun (Naturalia). Cette semaine, c’est donc Emmanuel Grenier, le président de Cdiscount. A qui le tour ? Jean-Paul (Mochet) ? Tina (Schuler) ? Ou direct the big boss ? Jean-Charles, si vous êtes joueur… Je crois l’être aussi !

 

MERCREDI

 

IMG_6471 

Chez Carrefour. Je sais, ça se voit pas. Et c’est pourtant le cas ! Carrefour ouvre ce matin « Sources » dans le Marais, à Paris. Une enseigne spécialisée « beauté » pour répondre à la fragmentation de la consommation (et dont sont victimes les hypers), tout en l’alimentant (la fragmentation). Au sous-sol, des cabines de soins, dont une en duo. C’est que présenté comme ça, ça donne sacrément envie de venir chez Carrefour en amoureux ! Chérie ?

 

IMG_6437 

Toujours chez Sources. L’équipe Carrefour en charge du projet (dans laquelle, je n’ai pas vu trace de chromosome Y, j’dis ça j’dis rien) a quand même eu la mauvaise idée d’organiser une conférence de presse alors qu’au même moment les Français défient les Ricains en Coupe du Monde de rugby. Plusieurs « haut-gradés » du siège ont fait le déplacement (leur chromosome Y aussi) pour accueillir journalistes et influenceurs. Et s’intéressent au moins autant à leur smartphone qu’à Sources. J’dis ça, j’dis rien (2).

 

IMG_6484 

Après Sources, direction Eataly. C’est juste en face. Eataly et son étonnante façon de vendre la salade : au poids ! Pas sûr que le client français soit fan. Difficile en effet d’appréhender à l’avance le prix réel de la salade. En revanche, une certitude : son bilan carbone est déplorable. Car, évidemment, et comme tous les produits, la salade est italienne.

 

JEUDI

IMG_6529 

Un nouveau métier. Rédaction-en-chef et présentation d’une émission TV : Couliss Conso, pour la chaîne des consos et des citoyens et le réseau Via (une vingtaine de TV locales). Objectif : décrypter et décoder la consommation. Simplement (parce que c’est du grand public) mais sérieusement (ce qui manque quand même souvent en la matière). Aujourd’hui donc les deux premiers tournages avec Didier Onraita, fondateur de l’enseigne vrac Day by Day, et Yves de la Fouchardière, le patron des poulets de Loué. Diffusion le samedi à 18h à partir de samedi prochain. Laissez-nous le temps d’être vraiment bon, j’vous préviendrai pour regarder !

 

IMG_6521 

Parce qu’il faut se ressourcer après l’enregistrement de Couliss Conso, un p’tit tour chez Franprix pour ma dose de vitamines. Caramba, c’est raté. La machine à jus n’est pas accessible. Pas grave, c’est pas comme si c’était « LE » marqueur de l’enseigne…

 

FranprixfaitdugrasOctobre 

Tant qu’à y être, autant se balader. Franprix affiche les deux cuisses confites de canard non gavés à… 11,55 €. Hors de prix : 2,5 fois la version classique. Les canards ont sans doute mieux vécus que la moyenne de leurs congénères, Franprix… aussi. Pour le coup, c’est Franprix qui fait du gras. Ou qui… se gave (à vous de choisir). 

 

VENDREDI

 

IMG_6542

Réunion du jury des REF d’Or. Le REF (pour Retail Execution Forum) est la journée « bilan 2019 » que j’organise le 12 décembre avec Externis, Nielsen et Linéaires. Nouveauté cette année, donc : des trophées. Même si nous avons juré de ne rien divulguer ou presque, une info : la cuisine en libre-service dans le nouveau Franprix (revoir ici) ne gagnera pas. Perso, j’ai peine à m’imaginer cuisinant en public (la cuisine donne directement sur l’une des rues les plus passantes de Paris). Un membre du jury est encore plus vache : « Pas question de faire gagner Franprix. Ils sont déjà 25 % plus chers et en plus il faut faire la cuisine !!! ». Vu comme ça…