Le , par
Quelles sont les catégories les plus “drive-perméables” ?

Driveperméable

Toutes les catégories ne sont pas égales devant le drive ! Certaines – comme par exemple le maquillage – sont quasi absentes du circuit : selon IRI, le poids du drive dans l’ensemble hyper+drive y est inférieur à 2 %. Un niveau identique pour les sandwiches, la petite confiserie de sucre ou encore le foie gras frais. Toutes catégories confondues, la moyenne atteint désormais 6 %.

A l’inverse, certaines catégories sont très drive-perméables. Déjà, 17 d’entre-elles atteignent ou dépassent 18 % de parts de marché. Et cinq ont franchi le cap des 20 %. Sans surprise, ce sont des catégories routinières (aliments bébé ou couches-culottes par exemple), typées familles (produits élaborés de volaille, compotes), d’achat désimpliqué (légumes surgelés) ou les trois à la fois !

Plus frappant encore : le drive progresse plus rapidement sur ces catégories, ce qui conforte leur      position. En cinq ans, par exemple, la part du drive sur le baby-food s’est envolée de 16 % à près de 24 % du marché. Même mouvement sur les compotes : de 14 % à 22 %. Ce qui fait du drive bien davantage qu’un circuit annexe. Imposant de facto aux enseignes une approche catégorielle plus aboutie et aux industriels un effort commercial spécifique. 

dd