Le , par
Quand Monoprix réinvente le rayon beauté : étape 2, Saint-Cloud

IMG_2474

Suite de la découverte en avant-première des tests de Monoprix sur le rayon beauté. Après Beaugrenelle (revoir ici), direction Saint-Cloud (92). Là, Monoprix joue le rôle de magasin de destination avec une clientèle plus fidèle. Le rayon hygiène beauté a été totalement revu, intégrant notamment le nouveau mobilier maquillage. Mais l’intérêt du test est ailleurs : Monoprix fait un pas vers la parapharmacie… sans les contraintes de la parapharmacie. C’est-à-dire sans un espace fermé par trois murs et sans la présence d’un diplômé en pharmacie. Et Monoprix a réussi à convaincre plusieurs marques du circuit sélectif que cette version moins contraignante, ouverte sur l’alimentaire et les chariots qui vont avec, ne dévaloriserait pas leur image. Qiriness, Esthederm, Lierac : plusieurs ont accepté l’offre de Monoprix. Sauf exception, ces marques de parapharmacie se retrouvent entre-elles sur du mobilier spécifique et non avec les marques classiques du mass-market. Les capillaires ont leur table, le parfum aussi et l’offre y est plutôt valorisée. Tout comme les “découvertes” sur la table centrale de l’espace.

Seule exception, qui sera évidemment suivie de près : le bar à masques. Sur ce mural, Monoprix a rassemblé à la fois des marques sélectives et par exemple Garnier de L’Oréal.

Le test sera d’autant plus suivi par l’enseigne et ses fournisseurs qu’il y a une parapharmacie indépendante en arrière caisse !

IMG_2475 IMG_2476 IMG_2478 IMG_2477 IMG_2479 IMG_2481 IMG_2482 IMG_2483 IMG_2485 IMG_2486 IMG_2487 IMG_2488