Le , par
Quand la fraise (bretonne) vaut trois fois le porc (breton)…

Fraise porc-2

C’était samedi dans un hyper (breton). La fraise et le porc en promo. La première est annoncée bretonne. Le second, juste français. Mais pour avoir trépassé à Collinée dans les Côtes d’Armor, lui aussi est plus que probablement breton. Donc, en rayon, porc breton et fraise bretonne. Je passe rapidement sur le “bon plan” pour des fraises à près de 12 € pour une barquette de 800 g (soit 14,94 € /kg). Pour le bon plan, hein, j’ai connu franchement mieux… Le plus improbable est le rapport de prix entre l’animal et le végétal. Certes, dans l’exemple, il y a probablement d’un côté la production animale la plus productive et donc la plus économique : le porc ; Et, de l’autre, l’une des productions végétales les plus coûteuses, notamment en main d’œuvre. Il n’empêche, trois fois le prix du porc pour des fraises, y’a quand même quelque chose qui cloche… Et qui n’est pas de nature à soutenir la consommation de fraises.