Le , par
Carrefour se lance en marketplace

Capture d’écran 2020-05-16 à 11.26.29

La logique de marketplace n’en finit pas de faire rêver tous les retailers. Pensez donc… Peu ou pas d’investissement, pas de BFR (puisque le vendeur demeure propriétaire du stock) et des commissions une fois les ventes réalisées. Voilà pourquoi, à son tour, Carrefour s’attaque au sujet et vient d’ouvrir son site “.fr” à des vendeurs tiers sur un modèle assez classique d’abonnement + commission. 

Reste que l’histoire récente du retail compte infiniment plus d’échecs que de réussites sur le sujet market place. Et pour cause… Pour réussir en market place, il y a deux conditions dont l’une est quasiment impossible à remplir pour un nouvel entrant. Première condition déjà : disposer d’un trafic conséquent pour attirer des vendeurs, eux-mêmes attirés par l’audience. Là, pour le coup, aucun doute, Carrefour est en bonne place avec ses 12 millions de visiteurs uniques par mois. La seconde condition ? Disposer d’un assortiment déjà large pour créer – chez les clients – l’habitude de visite. C’est la raison pour laquelle vous, moi, lorsque nous recherchons un produit avons plutôt le réflexe de se connecter sur Amazon ou Cdiscount que chez IntermarchéShopping (qui est pourtant bien un market place). Et là intervient le concept de dynamique cumulative que je défends depuis quelques années : chaque fois qu’un commerçant veut rejoindre une market place existante, son intérêt est-il d’aller vers Amazon ou IntermarchéShopping s’il ne doit en retenir qu’une ? Poser la question c’est y répondre. Donc, en rejoignant Amazon, ce commerçant renforce encore Amazon. Le commerçant suivant hésitera encore moins. Et ainsi de suite… Cette dynamique cumulative renforce jour après jour l’offre des plus importantes market place, ce qui constitue mécaniquement une formidable barrière à l’entrée. C’est bien cette barrière que devra franchir Carrefour pour que son rêve de market place, donc de chiffre d’affaires sans capital investi ou presque, puisse devenir réalité. C’est parti ! 

Capture d’écran 2020-05-16 à 11.39.53