Le , par
La petite histoire du “Fish Truck” de Leclerc Bugnicourt

IMG_1431-BD

Bugnicourt, joli port de pêche. Non, j’déconne ! Et pourtant, c’est bien pour son rayon marée que j’ai fait le déplacement dans le Douaisis (59). Un rayon marée façon food truck donc rebaptisé… “Fish Truck” et implanté devant le magasin. A ce stade du post, deux options : 1/ vous doutez de ma capacité à hiérarchiser les sujets que j’évoque ici ; 2/ vous imaginez qu’il y a autre chose derrière… Évidemment, c’est l’option 2. Car c’est l’histoire de ce Fish Truck qui m’a intéressé… L’automne dernier, à l’ouverture de ce “petit” Leclerc rural, il n’y avait pas de rayon marée. Pas étonnant. C’est en général le premier rayon que l’on sacrifie. Mais, voilà, les clients ont réclamé du poisson. Et qui a raison, hein… ? Toujours le client. Donc même sans la surface nécessaire pour implanter un rayon marée, l’adhérent (Yohann Courtois) n’avait d’autre choix que de s’incliner devant le client-roi (Rami Baitieh, le nouveau boss de Carrefour France, ne dirait pas mieux !). D’où le camion-rayon devant l’entrée du magasin 4 jours par semaine : les matinées du mercredi/jeudi et les journées entières du vendredi/samedi. Le tout moyennant environ 25 000 € d’investissement, dont l’essentiel pour le camion, acheté d’occasion. Le commerce comme il doit l’être. Local et réactif. Voilà pourquoi j’avais envie de vous parler du Fish Truck de Bugnicourt ! 

IMG_1437-BD IMG_0552-BD