Le , par
Sont pas très fute-fute à la DGCCRF (ou ne veulent pas voir) ?

Yop

Les promos sont limitées à 34 % (et même 30 % sur les produits laitiers) ? Qu’à cela ne tienne, c’est tellement facile de le contourner que ça serait vraiment dommage de se priver, surtout que la technique (déjà ancienne) n’a l’air d’émouvoir personne à la DGCCRF. Comment ? Prenez un produit star, appliquez-lui un nouveau gencod en le justifiant d’un poids différent, baissez violemment le prix de départ, appliquez une offre avec remise immédiate (30 %, hein, pas plus) et, hop, vous avez une remise substantielle. Exemple concret ici avec Yop chez Leclerc la semaine dernière. Habituellement proposé en “bidon” de 825 g, le voici qui s’avance en 850 g. Habituellement tarifé à 1,75 € en moyenne selon les parfums, le voici affiché en prix de départ à 1,44 €. Vous la voyez l’entourloupe, vous ? Ben à la DGCCRF, ils n’y voient que du feu ! Et pourtant la remise dépasse bien 40 %.