Le , par
Destructeur d’image-prix : l’engagement sur un prix… banal

NutellBiscuits

J’ai quelques obsessions… Le prix et l’emphase sur les prix en sont une (et vont donner lieu à la rentrée à un ouvrage sur le sujet). Les biscuits Nutella en sont une autre ! Le lien ? Evident ! Il n’y a probablement pas un produit où les prix sont aussi “normés” entre magasins que Nutella Biscuits. Autrement dit : difficile pour une enseigne de mettre en avant le prix de son Nutella Biscuits pour se démarquer des autres ou même simplement revendiquer que son prix est… bon. Le risque ? Galvauder toute la communication prix de l’enseigne/du magasin aux yeux des consommateurs qui auront vu la supercherie, ce qui revient à affadir son image-prix. Démonstration… 

C’était la semaine dernière dans un Auchan méridional.  Nutella Biscuits est affiché à 3,19 € avec le stop-rayon AtoutPrix qui va bien. Je lève les yeux pour comprendre. Atout Prix, dixit Auchan, c’est “l’engagement prix bas pour vos courses de tous les jours“. En clair, un bon prix. Ben… non. Car 3,19 € est un prix… banal, ou alors il faut se comparer à Monoprix et son 3,99 € en moyenne France ! Donc, un p’tit coup d’œil sur les bases de mes camarades d’A3 Distrib et le verdict tombe… Prix moyen Leclerc : 3,11 €. Et, dans le détail, plus d’un magasin français sur deux (toutes enseignes, y compris Monoprix ;-) / je sais, je vanne) affiche 3,19 € ou moins. Dit autrement : 3,19 € est vraiment un prix banal, qui ne justifie pas pareille emphase, sauf si – bien sûr – l’objectif est de galvauder la parole prix de l’enseigne. 

ImagePrixàparaîtreslide1