Le , par
Étude Editions Dauvers / A3 Distrib : que valent les prix B&M ?

IMG_4976

Un B&M qui ouvre “à domicile” ou presque (Rennes), c’était trop tentant d’y passer une paire d’heures pour relever les prix et les comparer avec les hypers/supers ! Histoire de répondre à une question aussi simple que majeure : que valent les prix B&M ? A l’heure de la fragmentation de la consommation et des circuits, impossible (pour une enseigne “classique”) de ne pas benchmarker tous ces nouveaux acteurs. Ne me remerciez pas, je l’ai fait pour vous (parfait pour balancer de “l’exclusif” dans le libellé de l’étude ;-) ). Résultat : oui, B&M est moins cher, et de manière significative. En moyenne 10 % (indice 89,7) sur les produits dont vous trouverez le détail dans le DOSSIER GRANDE CONSO en libre-téléchargement ici. Dans les faits, pour qui a quelques repères prix en tête, c’était vite-vu et notamment sur la lessive sur laquelle (comme la nouvelle enseigne KLO, revoir ici), B&M met l’accent. Non seulement l’offre est large mais particulièrement bien “tapée”. Les deux bidons de Le Chat expert par exemple : indices 64 et 65 (100 = moyenne nationale). Forcément ça pique. Même le premier concurrent ici à Rennes, un Leclerc assez agressif, rend 25 % à B&M sur Le Chat. 

Pour autant, B&M est trop inconstant, ce qui nuit à son image prix pour les consommateurs qui “tombent” sur d’incroyables boulettes. Le pack de 6 Volvic, par exemple : 2,99 € chez B&M, 2,86 € en moyenne France et 2,78 € dans les rayons du Leclerc voisin. Et comme on n’a qu’une seule chance de faire une bonne impression c’est ballot. Mais, ça, c’est l’objet du post suivant… 

Pour le détail de l’étude prix, en libre-téléchargement, c’est ici >>  (et revenez quand même en fin de journée, ça va tailler sur l’exécution du prix, parce que c’est plus que perfectible et qu’on a le droit d’être d’autant plus sévère que l’enseigne promet beaucoup sur le terrain du prix)

Capture d’écran 2020-08-22 à 17.57.36