Le , par
L’inexorable chute de Leader Price (sous-titré : sans produits, pas facile de commercer !)

LeaderPrice

Les jours de Leader Price sont comptés. Casino a en effet cédé son réseau discount à Aldi (en gardant la propriété de la marque, pour en faire sa MDD premier prix) mais l’opération n’est pas encore effective. Alors, Casino gère toujours Leader Price. Sans grande conviction néanmoins. Période après période, Kantar mesure en effet un effritement soutenu de la part de marché de l’enseigne. Il y a derrière cette inexorable chute un effet de parc, engagé depuis plusieurs années. Après avoir chanté les louanges du discount et même ouvert des Leader Price Express par centaines, Casino a changé de vision et entamé l’assainissement d’un parc où trop de magasins n’étaient pas rentables. C’est ce qui explique le recul des ventes à partir de 2017. Mais les performances actuelles ne s’expliquent pas par le seul effet de parc (quant Kantar évoque 27 fermetures pour les – 0,9 pt de la P8, d’évidence ça colle pas !). Suffit de se « promener » chez Leader Price (oui, je sais, ma vie n’est pas enviable !) pour comprendre qu’il y a autre chose. Le niveau de service des magasins est… perfectible. Résultat : partout des rayons « troués ». Et, sans produits, c’est quand même plus difficile de commercer. J’dis ça, hein…

Capture d’écran 2020-08-24 à 07.51.04 Capture d’écran 2020-08-24 à 07.50.34 Capture d’écran 2020-08-24 à 07.50.03 Capture d’écran 2020-08-24 à 07.49.48