À la une

Les petites histoires du retail : la hallebarde de Carrefour (et les nombreuses erreurs de logo)

Capture d’écran 2020-09-13 à 09.06.21

Suite de cette série sur les petites histoires du retail (ça na changera en rien votre compréhension des enjeux de l’époque mais vous arriverez peut-être à le recaser dans une conversation !). Aujourd’hui : le logo Carrefour. Pour 95 % des Français (source : Roth / 2009), il s’agit de deux flèches, l’une rouge, l’autre bleue. Mais la réalité est autre : il s’agit évidemment d’un “C” coincé dans un losange, dont le haut et le bas manquent, ce qui crée cette illusion d’optique. Le logo a été imaginé assez tôt dans l’histoire de la société, en 1966, à l’occasion de l’ouverture du second hyper, à Vénissieux près de Lyon. 

Logo 2009

En 2009, la typographie et le logo ont été légèrement revus. Tellement légèrement (les pointes du losange ont été élimées pour que le logo soit moins “agressif” et les couleurs sont plus claires) que l’ancien est encore très souvent utilisé par mégarde. Regardez par exemple cette façade. C’était jeudi en Normandie. En haut : le “bon” logo avec les pointes adoucies. En bas, sur la bâche, forcément récente vu le thème, l’ancien logo aux pointes saillantes. Et, pour tout dire, il m’arrive même de voir l’ancien logo dans des présentations actuelles au siège 😉 

Logo Carrefour

7 commentaires

  1. J’espère que Rami BAITEH mettra fin une fois pour toute aux incohérences trop nombreuses sur l’hallebarde de CRF
    Une ancienne typo que Carrefour utilisait dans les années 80 toujours présente sur l’hypermarché de Saint Jean de Vedas même après l’arrivée de Rami BAITEH
    https://www.google.com/maps/place/34430+Saint-Jean-de-V%C3%A9das/@43.5731853,3.847952,3a,75y,148.85h,90t/data=!3m4!1e1!3m2!1sUyT6_x09ibwYNPl7X3lC2Q!2e0!4m2!3m1!1s0x12b6ae208243850d:0x46cf591ae592c7be

  2. 11 ans déjà le changement de logo ? Je serais curieux de savoir combien d’hypers Carrefour arborent le bon logo sur leur toit ou leur façade. Une petite minorité seulement en tout cas.
    Et dans les magasins, certains produits MDD (rayon bricolage par exemple) ou sacs (aux surgelés) sont toujours à la charte d’avant 2009.
    Sans compter les supers qui affichent sur leurs façades au moins 3 identités graphiques : Carrefour Market bleu et rouge d’avant 2009, Market tout court, Carrefour Market rouge…
    Un grand ménage s’impose !

  3. Vous avez besoin d’un nouveau logo différent qui n’entraîne pas ces erreurs, ainsi que d’une identité visuelle et d’un prix communs en Europe.
    Même caractère, maintenant par exemple Proxima Nova en France ou en Italie, l’Espagne utilise Nunito.
    Vous avez besoin de la même identité de magasin que si vous êtes en Espagne, en Italie ou en France, vous sentez que c’est Carrefour.

  4. Pour les clientes et les clients, un magasin c’est des prix, du choix, de la qualité, et la distance pour y aller.
    Le logo, ils ne discutent assez peu après les courses.
    Pour le magasin, c’est le chiffre l’important.

    1. Et pourtant…
      Un logo négligé et la mauvaise utilisation de l’identité visuelle de l’enseigne sur la devanture du magasin donne beaucoup d’information au (subconscient du) client.
      C’est ici que commence le penser-client : extérieurs, parking, toilettes… Si ces aspects sont négligés alors la la tenue du magasin et l’expérience client ne pourra que l’être également. Dans ces magasins, il sera donc plus difficile de trouver du choix, de la qualité et du prix…
      Merci Olivier pour ce billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page