Le , par
Prix des masques : pourquoi le vendeur du métro se tape (facilement) Leclerc et Carrefour…

Prix masques Métro§BD

C’est l’incontournable du moment : le masque. Obligatoire (donc achat contraint) et quand même cher si l’on respecte les recommandations d’un changement toutes les 4 heures… Donc, forcément, un produit sur lequel les clients regardent les prix. Et moi aussi ! Depuis un mois désormais, et avec la complicité exclusive d’A3 Distrib, je surveille ça comme le lait sur le feu. Tous les jours, les prix baissent. Aujourd’hui, sur la base de 2 086 points de vente, le prix moyen de la boîte de 50 masques était à 23,06 €. Hier c’était 23,24 €. La semaine dernière, c’était 25 €, la semaine avant 26 €. En clair : la concurrence fait son œuvre (et, pour le coup, je n’entends aucun politique ou procureur habituel de la “guerre des prix” s’en plaindre, comme quoi hein…). 

Pourtant, les enseignes d’hypers et de supers demeurent incroyablement chères. Les masques y sont vendus deux fois plus cher que chez Action, La Foir’Fouille, Centrakor et même que dans le métro à Paris ! Aussi étonnant que ça paraisse, ça s’explique. Avant l’été (et même pendant), seules les enseignes de GMS achetaient des masques, et en grandes quantités. En trop grandes quantités même car, partout ou presque, les stocks sont encore élevés. Jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’unités pour les principales enseignes. Autant dire que les masques vendus actuellement ont été achetés il y a plusieurs mois et… très chers. Ce qui n’est pas le cas de ce vendeur du métro qui, probablement, gagne mieux sa vie avec une boîte de 50 à 10 € que Leclerc à 12,90 € ou Carrefour à 14,50 €. La vie est mal faite ;-)

Prix masquesLeclerc