Le , par
P’tite leçon de création de valeur (par Findus)


Findus

Au hasard d’une TG, il y a quelques jours, une p’tite leçon de création de valeur par Findus. Et, au passage, l’illustration (utile pour partager le concept auprès d’étudiants !) de la différence entre une approche par coût de production ou par coût d’acceptation pour fixer un prix de vente consommateurs. Donc, ici à gauche, le produit historique (limite iconique même puisque héritage de Captain Iglo) : les 15 bâtonnets de Colin d’Alaska panés à 3,45 €. A droite, une déclinaison récente (2018) : les mêmes ou presque en version Fish & chips, façon anglaise d’avaler son poisson blanc. 2 bâtonnets de moins et quelques centimes de moins, pour un prix au kilo à peine supérieur (+ 2 %). Mais les deux produits n’ont évidemment pas le même coût de revient, conséquence de la quantité de poisson utilisée (argument souvent mis en avant par les industriels pour justifier que les plats cuisinés à base de poisson soient moins copieux). Dans la version Fish & chips, 10 % de poisson en moins mais de l’huile (de colza) en plus. Vous me voyez venir ? Ça doit quand même alléger le coût de production de remplacer du filet de colin par du “gras”, non ? Et pourtant le prix n’a pas baissé, voire légèrement augmenté… Parce que la préparation Fish & chips est un élément de valorisation. Dommage pour mon porte-monnaie, tant pis pour mes artères mais tant mieux pour le compte d’ex de Findus ;-) 

Et pour les détails des ingrédients, j’vous laisse la photo en grand format (en cliquant dessus)

IMG_6780