Le , par
L’ŒIL du SAMEDI

oeil

Le regard du samedi. Pour sourire ou frémir.

 

SAMEDI

 

Dans la pharmacie où travaille Junior n°1. On y a inventé l’étiquette électronique papier. Ça se brevette ça ?

IMG_8690

 

 

DIMANCHE

 

Dans le JDD, Julien de Normandie, le Ministre de l’Agriculture, fait le service « avant-vente » de la charte pour l’identification des produits français qui sera signée lundi par toutes les enseignes de la distribution. J’attends avec gourmandise le moment où le même Ministre va tenter d’aligner les industriels sur le même chantier. Pour avoir déjà mouillé ma chemise sur le sujet via #BalanceTonOrigine, bon courage ! Lui aussi va découvrir où sont les alliés et qui sont les freins dans la démarche d’identification…

Capture 2020-11-08 à 10.31.57

 

 

MARDI

 

Paris. Je ne sais pas si ce (nouveau) magasin va connaître le succès, mais « paysan » et « vrac », ça coche déjà deux bonnes cases. Surtout pour des bobos.

IMG_8746

 

Junior n°2 qui suit les mêmes études agricole que son père a visiblement déjà le même centre d’intérêt. « Dis P’pa, y’a pas un p’tit #BalanceTonOrigine là ? ». Bien si.

Mise en page 1_Page12

 

Chez Carrefour. Comment dit-on déjà ? Trop de promos tue la promo.

IMG_8480

 

« Tous nos rayons non-alimentaires restent ouverts à l’exception… » d’une liste longue comme le bras. Mieux vaudrait communiquer sur ce qui est réellement ouvert. Plus facile à lire et plus positif.

IMG_8752

 

Questions pour des champions… Pour qu’une remise sur un prix soit crédible, le prix d’origine doit avoir existé, non ? Si oui, comment est-ce possible pour un produit aussi saisonnier qu’un calendrier de l’Avent qui vient d’arriver en rayon ? Vous avez 2 heures.

IMG_8771

 

En attendant, imaginez donc la tête de l’enfant qui reçoit un calendrier de l’Avent « Carrefour » ET « bio ». Y’a moyen de saisir le juge des familles, non ?

IMG_8770

 

 

MERCREDI

 

L’image prix se construit aussi à coup de prix qui cassent les repères des clients. Pour ceux qui le peuvent évidemment (mais Match ne s’adresse pas à n’importe qui ;-) ), 24 €/kg pour un comté 40 mois c’est objectivement une affaire. J’achète ! [ et pour prolonger sur l’image prix, c’est le thème de mon dernier bouquin « 101 idées », ici ]

IMG_8861

 

Intermarché dans l’Oise. « Par solidarité avec les petits magasins ». C’est trop beau, j’ai pleuré.

IMG_8812

 

Partout, tant de « solidarité »… Je (re) pleure

IMG_8813

 

Partout, vous dis-je.

IMG_8814

 

Partout, partout !

IMG_8830

 

Partout, partout, partout. J’ai déjà pleuré toutes les larmes de mon corps.

IMG_8823

 

Bon, là par contre, on arrête de rire, c’est pas drôle. Allez lui expliquer, vous, que les jouets sont là sans être vraiment là. Parlez-lui de Jean Castex…  

IMG_8822

 

A la boucherie. Filet ou magret ? Plutôt du magret si j’ai le choix. Pour ceux qui n’ont pas fait bac + 5 en canard (ça aide d’être Gersois !), y’a autant de différence entre filet et magret qu’entre pâté et foie gras. Alors si c’est au même prix hein…

IMG_8825

 

Chez un déstockeur. Ravioli, façon pizza. Curieux, je me documente et goûte. La façon pizza ? Un soupçon d’origan. Dans la série on prend quand même le client pour un gogo, ce ravioli peut concourir. Je dis pas qu’il va gagner. Non, la concurrence est sévère. Mais, je maintiens, il peut concourir.

IMG_8833

 

Le passage en click & collect a manifestement pris par surprise. Pour commander des jouets ? Envoyez donc un mail… aux produits frais.

Mise en page 1_Page13

 

 

JEUDI

 

Chez Carrefour. Dans cet hyper (que je ne citerai pas par charité), on n’est pas prêt pour la visite de « Rami ». Sinon, faudra lui expliquer pourquoi la clémentine d’Espagne au prix « imbattable » de 2,49 € est battue par une clémentine d’Espagne en version feuille (plus haut de gamme donc) au prix de 2,29 €. Tout ça à 1,50 m.

Mise en page 1_Page1

 

Sur le site Amazon. Ça se lit in extenso tellement c’est beau. « La lecture est essentielle. Les libraires indépendants sont des acteurs fondamentaux de l’univers du livre. En cette période de confinement, nous vous encourageons à les soutenir dans leur rôle crucial de promotion du livre et de la lecture. Vous pouvez aider votre libraire de quartier grâce à la commande à distance et au retrait en librairie ». Dis donc Jeff, ça serait pas un peu too much quand même ?

Capture d’écran 2020-11-11 à 08.28.58

 

Chez Match, via la ligne InfosRetail*. Le confinement n°2 ne produit pas les mêmes effets que le confinement n°1. Pour vendre de la farine, faut désormais casser le prix. Et pas qu’un peu.

IMG_20201110_093854

 

Intermarché Rouen. Le pain de mie est « façon boulanger ». Le genre d’argument qui ne marche que dans un sens. Pas demain la veille qu’un boulanger vantera sa baguette « façon industrielle ».

IMG_8901

 

Demain, promo sur les jouets. – 50 % en remise différée. Les stocks vont baisser, c’est sûr. Mais à quel prix.

IMG_8903

 

French Taco, c’est le monde à l’envers. Après dépensé des millions pour s’inventer une légitimité mexicaine, Old el Paso se fait frenchie. Le marketing est vraiment un art.  

IMG_8905

 

 

VENDREDI

 

Chez Market. Promo sur le champagne. « Possibilité de prendre 6 bouteilles ou 6 cartons ». Et entre les deux ?

IMG_3697

 

Auchan Le Havre Montivilliers. Étonnante la mode automne-hiver.

IMG_8933

 

Y’a des photos qui s’imposent à l’œil (grande conso). Celle-là. Et preuve que pour donner envie (d’acheter), la marchandise supplantera toujours l’actif.

IMG_8938

 

Dommage collatéral du confinement : impossible pour les pompiers de passer de portes en portes proposer leur traditionnel calendrier. L’hyper le propose donc en caisses « à prix libre ». Coup de cœur pour la démarche. Pour marquer mon enthousiasme, j’en prends deux. Mon sens de la mesure…

IMG_8947

 

A samedi prochain ou pas…

 

 * Envie de partager une info retail ? Nouveaux produits, nouveau concept, observation terrain, chiffres commerciaux, photo, initiative à venir, etc. La Ligne InfosRetail est là pour ça. En toute discrétion of course 

Hors photos signalées InfosRetail, la production de cet Œil du samedi est donc… « faite maison ». Et avec amour !