Le , par
Les projets d’Auchan pour améliorer son organisation (et baisser ses coûts)

AuchanPersonnelIMG_8928

Depuis deux ans, Auchan a « encapsulé » ses chantiers d’organisation sous le nom de code « Rubis 3 » avec trois finalités : des améliorations pour les clients, les employés et l’entreprise. Le projet prend actuellement une nouvelle ampleur. Il est testé dans 4 hypers. Les infos (exclusives) de VIGIE GRANDE CONSO…

Quatre hypers Auchan testent actuellement une nouvelle version du projet d’organisation « Rubis 3 » : Le Havre-Montivilliers, Calais, St Omer et Dunkerque. Des hypers qui poussent plus loin les curseurs d’un chantier initié il y a deux ans et dont les objectifs sont triples : diminuer sensiblement le niveau des ruptures, améliorer les conditions de travail et baisser les coûts. Sur ce point, Auchan est lourdement pénalisé dans son match avec Leclerc. Uniquement en logistique, les hypers Auchan ont des coûts environ 1,5 fois supérieurs à ceux de Leclerc. Intenable !

Premier chantier : le cadencement des livraisons. Dans les quatre hypers test, les 2 000 catégories et sous-catégories du PGC étaient avant livrées quotidiennement. Il y a désormais trois « vitesses » pour s’adapter au niveau réel des ventes et éviter des flux inutiles, donc coûteux. Un tiers des familles sont livrées 1 à 2 fois par semaine, un autre tiers 2 à 3 fois et le dernier tiers tous les jours.

Au-delà de baisser les coûts logistiques, ce cadencement des livraisons permet de vider les réserves et d’améliorer la productivité de la mise en rayon tout en lissant les heures de remplissage sur la semaine en fonction du besoin réel. Comme Carrefour actuellement (avec le projet « Top » de Rami Baitiéh), Auchan considère en effet que des réserves trop remplies sont source de flux inutiles avec la surface de vente. Autre intérêt : la logistique Auchan est désormais en capacité d’annoncer à l’avance les colis qui seront livrés, ce qui facilite l’organisation du travail par les managers.

Dans les réserves, sur le non-alimentaire, Auchan entend généraliser l’adressage des produits pour améliorer la disponibilité (projet connu sous le nom de « soleil » en interne). Trop souvent, rechercher un produit est un véritable casse-tête, coûteux en temps homme. Parfois même, le produit est annoncé en rupture alors qu’il est présent en stock. 

Enfin, dernier volet : les rayons. Les quatre hypers test généralisent les outils de facing automatique. L’avantage est double : chasser les ruptures visuelles (puisque le facing est toujours impeccable, quel que soit le stock rayon) ; éviter d’avoir à « faire les facings », donc améliorer la productivité des employés.

Mise en place depuis quelques mois, cette organisation devait être étalonnée en fin d’année, avant déploiement. Les circonstances sanitaires vont probablement repousser la décision. Mais, sur le principe, la généralisation semble évidente. La seule question : quelle part des rayons doit être réellement équipée en facing automatique ?

AuchanRubis

 

* VIGIE GRANDE CONSO est la veille de référence sur le retail que nous publions chaque mois depuis 12 ans. Notre ambition ? Le plus haut niveau d’analyse du retail et des études inédites. Plus d’infos et exemplaire gratuit pour les curieux qui le demanderont gentiment ici (et qui n’en ont pas abusé jusqu’ici ;-).

Bloc promo newsletter Vigie