Le , par
[ EXCLU ] Amazon revoit à la baisse ses ambitions en alimentaire en France

Amazon

17 avril 2021. La date sera symbolique dans l’histoire (par ailleurs successfull) d’Amazon en France. A compter du 17 avril en effet, le géant américain du e-commerce baissera d’un cran son activité alimentaire en France. Terminé en effet Prime Now, en tous les cas pour l’activité gérée par Amazon lui-même depuis l’entrepôt parisien du Boulevard Ney. Dans un courrier adressé à ses fournisseurs et auquel j’ai eu accès, l’enseigne l’explique ainsi : “Comme vous le savez, Amazon s’engage constamment à améliorer l’expérience client sur ses boutiques. Dans cet effort, Amazon a décidé de concentrer son activité Epicerie Retail sur la boutique amazon.fr et de mettre fin à l’activité Retail sur la boutique Prime Now. Cependant, la boutique Prime Now est maintenue et continuera à proposer la sélection des partenaires de la marketplace“. En clair, Amazon assurera toujours le dernier kilomètre pour les boutiques Monoprix, Naturalia et Truffaut, présentes sur Primenow.amazon.fr

Ce renoncement s’inscrit quelques mois après l’arrêt d’Amazon Pantry et aurait été prise après une revue de marché à l’issue de laquelle la France a été jugée comme un marché trop complexe pour l’alimentaire. Dans la même logique, Amazon Fresh (présent aux US, en Angleterre et très récemment en Espagne par exemple) ne sera pas lancée en France à court terme comme cela avait pourtant été évoqué il y a à plusieurs fournisseurs. Ce qui conforte les analyses (que je partage déjà depuis longtemps) sur le faible potentiel de l’alimentaire livré à domicile en France, encore plus en version express. La faute à une part trop importante des clients français qui ne valorisent pas le service à hauteur de son coût (élevé sur l’alimentaire en raison d’un médiocre rapport poids/prix/volume).