Le , par
2020 : spectaculaire rebond du rendement des supermarchés

Rendements

Grands bénéficiaires de la crise Covid, les supermarchés ont enregistré en 2020 une nette amélioration de leur rendement, donc de leur rentabilité…

L’année 2020 s’est achevée sur un écart de performances très net entre hypers et supers. C’est valable sur les ventes alimentaires mais également sur le chiffre d’affaires total : légèrement négatif en hypers selon Nielsen et… très très franchement positif en supers. 

Rapporté à l’évolution des surfaces, ces performances déterminent le rendement commercial : les euros de chiffre d’affaires par mètre carré. Là encore, destins opposés. Les hypers enregistrent leur 6e année consécutive de recul, même si le mouvement est faible. Les supers, eux, rattrapent presque le chemin perdu depuis 6 ans.

En fait, le circuit supers profite de la modération d’expansion à laquelle toutes les enseignes avaient du se résoudre après deux années de fort recul du rendement, en 2015 et 2016. En 2020, l’accroissement du parc s’est d’ailleurs fait encore plus modeste que l’an dernier : + 0,2 % vs + 1,3 % selon Nielsen Trade Dimensions. 

Mais l’essentiel est dans l’effet du rendement sur la rentabilité : toujours direct ! Eu égard à l’importance de l’évolution en 2020 (et même si les protocoles sanitaires ont généré des surcoûts), il est évident que les enseignes de supermarchés publieront des bilans nettement plus flatteurs que les années passées.