Le , par
[ EXCLU ] Comment PicNic arrive (très discrètement) à Valenciennes…

Capture d’écran 2021-05-08 à 09.11.59

C’est fait ! Le marché (visiblement attractif) de la livraison alimentaire à domicile compte un acteur de plus. Le Néerlandais PicNic, pas le plus manchot sur le sujet puisqu’il jauge déjà un demi-milliard d’euros de CA via ses activités aux Pays-Bas et en Allemagne, vient de débarquer dans le Nord : un entrepôt à Fretin dans la périphérie de Lille et une première zone de livraison à Valenciennes. Mais PicNic veut manifestement débarquer masqué. Point de PicNic sur la toile mais… Toctoc, sobrement présenté comme un “nouveau supermarché en ligne”. Le client curieux est simplement invité à “tester” le nouveau service. Puis “Mathilde”, de l’équipe TocToc le remercie et annonce un contact “par téléphone dans les prochains jours”. 

Capture d’écran 2021-05-08 à 13.11.38

Deux jours plus tard, Mathilde (ou Christiane, Juliette ou Sophie, en tous les cas une voix féminine non identifiée !), rappelle pour présenter le service qui, d’un coup, devient PicNic. Explication : “Nous voulons rester discret“. Ça tombe bien, je ne répèterai rien. Enfin, si… 7 000 références disponibles pour des commandes préparées par Cora Drive (le temps que l’entrepôt de Fretin se remplisse directement depuis les fournisseurs), une livraison quotidienne sur des créneaux proposés par PicNic en fonction de mon adresse, etc. Puis vient l’heure d’un étrange process, géré à distance façon hotline : l’envoi d’un lien pour réinitialiser le mot de passe créé à l’origine, ce qui a pour effet de basculer instantanément l’application PicNic en français et ouvre la possibilité de commander. Ce que naturellement j’ai fait. Mais, ça, j’vous le raconterai plus tard. Y compris l’étonnement sur les prix, parce que PicNic a visiblement décidé de frapper fort. Très fort… 

Capture d’écran 2021-05-08 à 09.11.29 Capture d’écran 2021-05-08 à 09.10.20