Le , par
Un p’tit défi (promo) à Casino…

Ça va mieux chez Casino. En tous les cas, c’est bien ce qu’il faut comprendre de l’AG qui s’est tenue hier (pour les curieux, c’est à revoir ici). En France, toutes les enseignes sont désormais rentables, “même les hypermarchés Géant” a insisté Jean-Charles Naouri. De fait, Casino est un groupe dont la taille régresse mais dont la rentabilité progresse. A choisir, hein… Pour autant, y’a encore du boulot. Et pour éviter de s’endormir sur ses lauriers, direction… le carrelage pour lancer un défi aux équipes Casino. Avant que l’OP actuelle ne s’achève (Casino Mania, du 3 au 16 mai), saurez-vous corriger ces deux situations qui mettent grandement à mal la confiances des clients… 

Dans l’allée centrale

1/ Lindt est en promo “2+1″ (- 100 % sur le 3e dans le jargon Casino). Un coup d’œil au prix : 1,65 € l’orange intense, 1,77 € le fleur de sel. Cher, très cher. Vous me ferez penser à vérifier le prix fond de rayon… D’ailleurs, je vais y aller !

IMG_6879-BD

2/ Toujours dans l’allée centrale, Nutella Biscuits est en “offre spéciale”. 3,43 €. Ça me paraît bien spécial, ça… Vous me ferez penser à vérifier le prix fond de rayon (bis). 

IMG_6878-BD

En fond de rayon

1/ J’me disais bien aussi… Les tablettes Lindt sont moins chères en rayon qu’en promo. 1,45 € pour l’orange (- 20 cts), 1,55 € pour la version fleur de sel (- 22 cts). Si je résume la promo : le 3e est bien offert, mais les deux premiers sont plus chers. Y’a quand même moyen de douter de la sincérité de l’enseigne à mon égard (de client). 

IMG_6887-BD

2/ Bis repetita au rayon biscuits. La promo Nutella : 3,43 € ? Le produit habituellement ? 3,25 €. J’adooooooooore qu’on se fiche de moi. 

IMG_6889-BD

Sur le chemin de la caisse…

Dans le rayon chocolats, la promo est relayée. J’essaie…

IMG_6888§BD

Raté :-(

IMG_6890-BD

 

Votre problème est connu : le non-chaînage des promos (pour preuve, ci-dessus mon ticket de caisse avec 3 tablettes Lindt sans aucun avantage conso). La cause facile à identifier : vous en faites trop. Beaucoup trop. Pour info, je renvoie à l’étude PROMOFLASH (A3 Distrib / Ed. Dauvers). Sur le T1 par exemple, il y avait 250 réfs en moyenne sur chaque tract (pour comparaison, c’est 150 à 160 chez Auchan ou Leclerc). Autant de chausse-trappes possibles… 

Allez, sur ce, à demain en rayon. Parce qu’évidemment, j’irai checker tout ça. Pas de “pont” pour le Penser-Client. Après tout, les magasins sont ouverts, non ?