Le , par
Les attentes des clients, toujours plus fortes que l’intérêt (immédiat) des marques

oeil-conso-le-chat-les-essentiels

C’est l’un des grands classiques de la conso : l’offre conditionne-t-elle la demande ou… l’inverse ? L’éternel mystère de la poule et l’œuf ;-) Mais parce que je déteste l’eau tiède (vous en servir à gogo serait vous infliger une torture cruelle), j’vous donne mon avis franco de port : les attentes des clients sont toujours plus fortes que l’intérêt des marques, même quand l’alignement entre les deux n’est pas parfait. Prenez le “fait soi-même”, tendance socio désormais bien installée. Vu des marques, un cauchemar. Quoi ? “Le client qui veut reprendre en main la fabrication des produits que nous, vertueux industriels, élaborons pour lui, avec le prix du service qui avec ???“. Entendons-nous bien : le mouvement n’est pas généralisé au point de condamner les usines. Mais il suffit qu’une part des Français préparent de temps à autre leur lessive ou leurs yaourts pour qu’Henkel ou Danone perdent des ventes. Sauf… à accepter de leur vendre les ingrédients de leur “fait soi-même”. Ce que fait Danone depuis quelques mois avec des sachets de ferments (vendus le prix de la cocaïne au passage, environ 400 €/kg, encore que je ne connaisse pas bien le prix de la coke). Ou Le Chat avec ses paillettes de savon. Et comme pour montrer que les attentes des clients sont vraiment plus fortes que l’intérêt des industriels, Le Chat propose même ses recettes ! Au moins c’est assumé. 

LeChatCapture d’écran 2021-06-10 à 19.22.23