Le , par
[ EXCLU ] Quick-commerce : quelle offre ? quels prix ?

Cajoo

Quelle est la réalité des forces en présence sur le marché (déjà encombré) du quick-commerce, au-delà évidemment de la longue liste des acteurs ? Rien de tel que quelques heures de pointage “à la mano” sur quatre des principales enseignes : Gorillas, Cajoo, Dija et Flink. Si toutes ciblent un assortiment proche de 2 000 réfs (en tous les cas dans leur communication officielle), aucune n’y est. Gorillas, le plus fourni à date, n’aligne qu’environ 1 600 réfs. C’est 500 articles de plus que Flink. Tous sont confrontés à la même équation : l’assortiment doit être le plus court possible pour optimiser les 2 minutes prévues pour la préparation, mais suffisamment couvrant pour intéresser les clients. Les écarts entre enseignes sont encore importants. En témoignent ces quelques catégories « typées express ou dépannage » choisies pour l’étude. En clair, des produits qui, plus que d’autres, peuvent justifier de faire appel à ces nouveaux livreurs… Les préservatifs par exemple : aucune offre chez Flink. Idem pour les laits maternisés alors que Gorillas en propose 15. Manifestement, ces acteurs cherchent encore la bonne réponse marchandises à un besoin dont il n’est pas encore écrit qu’il soit réel…

QuickCommerceAssortiment

Côté prix, là où il aurait été envisageable d’imaginer un alignement quasi parfait par le jeu d’algorithmes de comparaisons, c’est l’inverse. Quelques rares produits sont alignés d’un site à l’autre. Et beaucoup ont des prix très différents. Au point qu’il y a 5 % d’écart entre Flink et Dija mais, surtout, d’incroyables écarts de positionnement au sein d’un même site. Ce qui traduit à la fois des différences dans les conditions d’achat mais également des visions différentes sur les catégories qui sont « price-sensible ».

QuickCommercePrix