Le , par
Fruits et légumes : le “natural branding” se développe enfin en France

IMG_2369-BD

La technique a déjà plus de 10 ans mais elle était jusque là quasi invisible en France. La technique : le “laser food” qui, appliqué aux fruits et légumes, permet de les “tatouer”, qu’il s’agisse d’une marque commerciale ou d’une qualité (bio par exemple). Concrètement, il s’agit de dépigmenter la couche supérieure du produit, ce qui  revient à le marquer, sans aucune conséquence sur la qualité intrinsèque. Deux exemples observés récemment : la marque Ondine inscrite sur ces  nectarines plates et ces avocats sur lesquels leur caractéristique bio est “gravée”. Deux exemples et deux utilisations les plus évidentes : 1/ pour faciliter l’émergence d’un véritable marketing de l’offre sur un rayon qui en manque cruellement ; 2/ sur le bio où la réglementation impose une différenciation d’avec les produits conventionnels, le marquage peut éviter de recourir à des emballages, notamment plastique, qui pullulent au rayon bio. 

 IMG_2370-BD