À la une

[ Exclu ] Les hypers Géant Casino sont 13 % plus chers que leurs drives

GéantPrixOfflineOnline

Le résultat de l’étude menée par VIGIE GRANDE CONSO* dans 12 hypers Géant Casino (à grande échelle donc et sur… 1 700 produits !) est à peine croyable. Sur les prix affichés, il y a… 13 % d’écart entre les prix en magasin et sur le drive. En défaveur de l’hyper ce qui, de prime abord, est difficile à expliquer, même si Casino l’explique !

Le secret est bien gardé et même les directeurs d’hypers Géant Casino n’ont pas connaissance de l’écart de prix entre leur magasin et le drive. Le pricing des deux canaux est en effet distinct et géré nationalement. Conséquence : sauf à comparer les prix dans l’instant, impossible d’avoir une vision précise des deux politiques commerciales.

C’est le sens de l’étude menée par VIGIE GRANDE CONSO dans 12 hypers Géant Casino pendant l’été. Et le résultat est sans appel : sur 1 700 produits (ce qui donne une certaine robustesse à la démarche…), les hypers sont en moyenne 13,5 % plus chers que leurs drives (alors même que le picking est effectué dans les allées du magasin !). Considérant que les drives Géant Casino sont mesurées à l’indice 94 par l’étude DISTRI PRIX, les hypers se positionnent donc à 107,5, c’est-à-dire plus cher que les supermarchés Match ! 

De prime abord, l’écart off-line / on-line est incompréhensible. Car il revient à proposer plus cher des produits aux clients qui font encore l’effort d’arpenter les rayons. Avec parfois des différences qui se comptent en euros. Sur la lessive, par exemple, VIGIE GRANDE CONSO a relevé des écarts jusqu’à… 6 €. Autre produit très « concernant » : le lait maternisé. Plus de 2 € d’écart en prix facial est courant sur Blédilait ou Nidal. Impossible que les clients ne le détectent pas.

Pour autant, Casino assume le double pricing et… le justifie. En premier lieu parce qu’il s’agit, selon le groupe de deux canaux distincts et de deux parcours d’achat différents. Ensuite, le prix (élevé) des hypers est en effet compensé par une générosité à large scope. En clair, il y a très régulièrement des remises (en bons d’achat) sur des rayons entiers, notamment lors des « Heures Géantes ». S’ajoutent aussi des remises « total panier », notamment pour les utilisateurs de Casino Max. De fait, cette générosité est spectaculaire, parfois même déroutante (revoir ici).

Ce faisant, Casino joue avec la promophilie des consommateurs off-line. L’enseigne a donc la conviction que, pour ces clients-là, la remise est plus importante pour déclencher l’achat que le prix réel des produits. Sans compter que la récompense, quasiment toujours des bons d’achat, entretient une forme de rétention.

Reste que Casino n’a pas uniquement besoin de… « retenir » ses clients avec des bons d’achat qui se succèdent mais bien d’en recruter (le rendement de ses Géant est environ 40 % inférieur aux hypers Leclerc). Et, là, des prix faciaux aussi élevés ne sont pas le meilleur argument pour convaincre de nouveaux clients, pas encore au fait des subtilités des heures géantes et des bons d’achat (dont l’utilisation a postériori est parfois complexe car conditionnelle).

 

15 commentaires

  1. Et pourquoi un hyper ne serait il pas plus cher qu’un drive ? Il y a au global plus de frais, non ? Un parking à entretenir, des caddies, des agents de sécurité, des hôtes et hôtesses de caisses, du personnel de remplissage et maintenance, des vendeurs en métiers de bouche versus un écran d’ordi pour acheter et payer, moins de personnel, quelques chariots pour amener la marchandise au coffre de voiture,pas de gardiennage…
    À force d’habituer les gens à avoir tout pour pas cher, on n’en créera pas beaucoup des emplois de service ?

    1. Dewe, je comprends votre raisonnement et la logique de ne pas faire payer plus cher des courses faites par des drivers mais dans les faits, le drive coûte plus cher en frais de perso car on se bataille sur des produits de grande consommation et donc très peu margé.

        1. en tout cas dans le cas des drive casino qui utilisent le magasin pour faire le picking, il faut tout de même “payer” Un parking à entretenir, des caddies, des agents de sécurité, des hôtes et hôtesses de caisses, du personnel de remplissage et maintenance, des vendeurs en métiers de bouche.
          Certes si il y a plus de drive il y aura a terme moins besoin de hote/hotesse de caisse, mais bon ce n’est aps un dark store. Donc le picking Casino c’est tout els coûts de l’hyper avec en plus le cout de payer qlq un pour faire les courses, là où un client le fait gratuitement….Pour casino ça doit quand même être plus cher. Et quand on ouvre un Drive entrepôt, il y a certes moins de couts d’exploitation mais c’est un investissement a amortir et la concurrence est rude. Il faut aussi voir qu’il y a parfois un attachement a “son magasin” moins fort avec un site drive qu’avec un point physique. Bref on a quand même un service en plus (faire nos courses) pour rien voir même moins cher……c’est une drôle façon de valoriser ne serait ce que le travail des pickers (ton travail vault moins cher que quand c’est le client qui le fait!)

    2. Pour la simple et bonne raison que le drive est du plus…au départ il y a une grande surface et on vient ajouter le drive comme on pourrait ajouter une nouvelle caisse, une extension, de nouveaux rayons, les coûts fixes sont déjà payés par le magasin, c’est du plus uniquement… Donc oui ce n’est pas normal que ce soit nettement plus cher…ne prenez la carte casinomax que si vous avez trouvez le produit qui ne bénéficie jamais de promotion et bien sûr qui vous rembourse allègrement la carte : 90 euros…

  2. Leur abonnement à 10€ par mois pour avoir 10% sur le ticket ne suffit même pas à arriver au niveau de prix du drive…
    Leur argument sur la générosité promo en magasin est un peu limite. Pour faire régulièrement des drive chez eux, il y a aussi énormément de remises différées en drive sur des rayons complets en cagnotte et des codes de réduction du style 30€ de remise pour 90€ d’achat…

  3. C’est marrant cette raison assumée de dire “oui mais en magasin y a plus de promo et le client achète la promo”.
    Quand c’est d’autres enseignes qui sont accusées de monter les prix avant les soldes (fantasme ou pas) pour ensuite faire une plus grosse remise ont les accuse de voyoux.
    Jeu dangereux que d’assumer ce fait.
    Même si la le prix n’est pas forcément monté mais en tout cas le vraix prix n’est pas forcément le plus haut d’apres l’explication.

  4. Tout ca reste difficilement compréhensible, car même si tout s’explique (par des raisonnement alambiqués)… le constat reste que :
    Géant reste une enseigne hors de prix, dont les magasins sont désertés
    Les promos sont complexes mais interessantes et laissent qd même l’idée qu’on se fait avoir si on a pas tout compris et qu’on n’en bénéficie pas…
    Casino n’est pas pret de recruter de nouveaux clients avec des prix pareils en magasins… a la limite ils n’arriveront qu’a faire basculer leurs clients physique sur le drive… plutot contreproductif

  5. Dewe, vous ne devez pas travailler dans la GD pour tenir de tels propos.
    Le drive est un service pas une finalité, les prix devraient donc etre plus chers.
    Avec cette politique, ils cherchent juste à embeter Leclerc et cie qui pratiquent des tarifs cohérents entre magasin et drive. Leclerc doit baisser ses prix sur les 2 canaux.

    Les enseignes cherchent à faire revenir le client en PDV car les achats d’impulsion y sont beaucoup plus important c’est aussi simple que cela!
    Sur le drive on voit le montant dépenser au fur et à mesure; on pilote ainsi mieux le budget; donc moins d’impulsion.

    1. Le gros plus du drive est aussi le tri des produits au prix au kilo, qui m’a permis de découvrir de bons produits moins chers que ce que je connaissais et qui ne sont pas mis en avant avec le merch en magasin. Et aussi de voir que certaines promotions ne sont finalement pas intéressantes, mais ça ce n’est pas une surprise…

    2. Le drive, un service ??? Pour moi en tant que client, un service est un acte que fait le commerçant à ma place et qu’il me fait payer ou non.
      Là, je fais les courses tranquilou sur mon ordi, je me déplace comme d’hab, et le seul service que l’on me rend est de mettre les courses dans le coffre à ma place… S’il y avait livraison à domicile, ce serait un service que je serais prêt à payer puisque j’ai économisé les frais de déplacement.
      Le drive est donc un canal de distribution.
      Doit il être au même prix que l’hyper ? Accolé au magasin peut être… Et si, comme le fait Leclerc, il est implanté seul dans une zone industrielle, loin du prochain hyper Leclerc ?
      Pas évident..

  6. Pour info, à partir d’aujourd’hui l’abonnement casinomax à 10€ par mois est aussi valable sur leurs drive, on arrive à un niveau de prix imbattable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page