À la une

“Grand Marché” : voici l’enseigne qui doit concurrencer Grand Frais

Fin mars, le trio Zouari-Pigasse-Niel, réunis dans “2MX Organic”, s’associait à InVivo (jardineries Jardiland, Delbart et Gamm vert notamment) pour créer un concurrent national à Grand Frais. L’idée ? Ouvrir des multifrais au cœur des jardineries d’InVivo en s’appuyant sur le début de notoriété de Frais d’Ici, son enseigne initiale mais qui n’a jamais décollé depuis 2014. En parallèle, l’alliance 2MX Organic / InVivo prévoit aussi des créations ex-nihilo. Dans les deux cas, l’enseigne est déja trouvée : Grand Marché Frais d’Ici.

Une enseigne dont on a déjà une première vision depuis quelques jours… Moez Zouari, le retailer du trio, exploite en effet l’enseigne multifrais Marnière dans les Yvelines. Trois magasins à Maurepas, Plaisir et La Queue dont l’un vient de changer d’identité pour adopter… “Grand Marché Marnière”. Pas difficile d’imaginer que, le moment venu, “Grand Marché Frais d’Ici” en sera la déclinaison.

Et, pour les curieux, la visite du Grand Marché Marnière en photos (avant la vidéo dès les derniers travaux achevés)

6 commentaires

  1. Si c’est celui de Maurepas c’est un test intéressant car il y a un grand frais à moins d’1 km il me semble un un Hyper Auchan à 300m

    1. Idem pour Plaisir où les 3 magasins se retrouvent presque côte à côte. Je ne comprend pas l’engouement
      des consommateurs pour Marnière aux prix excessifs avec un record pour les produits laitiers.

      1. l’appât: segmentation des population dans les Yvelines. Pour Maurepas il y a des gens prêt a payer cher pour un service haut de gamme et moins “populaire”. Il y a dans les Yvelines un grand écarts entre les habitant de Trappes, de Maurepas et de Jouars….
        Je pense que si il y a une clientèle suffisamment grande il y a un marché pour segmenter et expliquer une “même” offre si proche.

  2. J’adore la notion “d’élevages résonnés” annoncée au mur du stand poissonnerie, ça sonne bien !

  3. Pour mémoire, l’enseigne “GRAND MARCHÉ” était, il y a 40 ans, celle des (grands) supermarchés de la Société Michel Brémard (Compiègne, Rouen) avec des magasins qui avaient une part de non-alimentaire supérieure à la moyenne des supermarchés de même taille, notamment en textile….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page