Carte postale de Sao Paulo (7)

Pao-8Extra Murumbi, suite. L’un des passages obligés des hypers brésiliens (également valable pour Carrefour) : le rayon pneus. D’abord, c’est spectaculaire. C’est ici un véritable rayon, qui a même droit à sa signalétique murale au même titre que la maison ou l’électronique par exemple. C’est dire… Ensuite, c’est du vrai commerce. L’an dernier, les 137 hypers Extra en ont vendu très précisément 1,9 million. Comptez, ça fait en moyenne 40 pneus par jour et par hyper. Et ici, à Murumbi, eu égard à la taille de l’hyper (dans le top 5 de l’enseigne), c’est plus du double ! Autre chiffre : en novembre dernier, à l’occasion de Black Friday, le réseau en a vendu 55 000 dans la journée.

, ,

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (6)

Pao8Toujours à Extra Murumbi. Impossible de ne pas s’arrêter au rayon liquides. Parce qu’ici ça rigole pas côté dégustations… Pas moins de 7 stands. Et pas pour y déguster du canada dry. Non, non. Bières, vins et spiritueux au menu. Extra, ou l’hyper qui rend euphorique, ça c’est du positionnement !

, ,

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (5)

Pao 7 BBQDirection l’hyper Extra de Murumbi, l’un des plus gros « bouclards » de Casino ici au Brésil : environ 80 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et, pour commencer, une originalité merchandising que je n’avais encore jamais vue dans ces proportions : implanter un véritable « rayon barbecue » avec charbon, grilles et ustensiles divers, au cœur du rayon boucherie. Faudra que je pense à présenter ça aux prochaines Journées Annuelles du Merchandising ;-)

, ,

1 Commentaire

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (4)

Pao5Voilà une idée qu’elle est bonne… Permettre au client de recharger son téléphone portable pendant ses courses. Le client dépose son smartphone dans un des casiers (équipés en plusieurs types de prises), bloque le casier pendant ses achats, et le récupère ensuite. Une petite attention qui peut nourrir la préférence du client. En retail d’Amérique, on appelle ça les « Perks », les petits trucs qui peuvent faire une grande différence au moment de choisir une enseigne, un commerçant, etc. Tellement importants pour le commerce de demain (les Perks) que j’y consacre un chapitre dans l’ouvrage que je suis en train de « commettre » avec Franck Rosenthal sur le magasin du futur (sortie : mai 2015).

Pao6

, ,

2 Commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (3)

Pao3Chez Pao de Açucar, on fait dans l’optimisation de l’espace. Voici donc le magasin 3D avec la marchandise en suspension. Faut bien optimiser le coût du foncier ;-) Reste que le confort d’achat en prend un coup. Surtout pour les clients au-delà de 1,80 m, obligés de courber l’échine…

Pao4

,

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (2)

Pao2Premier stop dans l’enseigne historique, Pao de Açucar. Magasins urbains, clairement destinés aux clients aisés pour lesquels rien n’est trop beau. Aux fruits et légumes, pas question donc de retourner rapidement les cageots sur l’étal. Ici, M’sieur, on fait dans l’art. C’est pyramide de fruits à chaque étage.

,

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Carte postale de Sao Paulo (1)

Pao1Arrivée à Sao Paulo. Casino (qui a organisé le voyage, cette fois-ci je ne suis pas seul, mais en compagnie d’une douzaine de camarades journalistes), Casino, donc, a bien fait les choses. Le premier magasin est à 20 mètres de l’hôtel. Et devinez quoi… C’est, of course, un Pao de Açucar, l’une des enseignes maison. L’occasion de quelques mots sur ce groupe dont, en 2 jours sur place, on devrait visiter tous les formats. Pao de Açucar est un groupe local et familial d’origine. Après guerre, Diniz père débarque du Portugal dans la baie de Rio avec quelques économies. Face à lui le Pain de sucre. Pao de Açucar sera le nom de la première boutique qu’il ouvre à Sao Paulo. La suite ? Le succès, l’expansion (jusqu’au… Portugal) et des difficultés financières à la fin des années 1990. Casino et Jean-Charles Naouri débarquent. Alliance avec les Diniz. Puis, au fil des ans, montée dans le capital (et brouille avec la famille, désormais actionnaire de… Carrefour). A présent, Casino détient 42 % de Pao de Açucar et en assure la gestion. Le groupe s’affirme leader du commerce brésilien (tandis que Carrefour revendique le leadership sur l’alimentaire). Peu importe en fait. L’affaire est belle : l’équivalent de 21 milliards d’euros de CA et une marge EBITDA de… 8,2 %.

,

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Et revoilà Mag Drive

une Mag Drive 9Le numéro 9 de MagDrive – le premier e-magazine 100 % drive – est disponible. Le voici en téléchargement, libre of course ! Dans cette nouvelle édition trimestrielle, découvrez notamment : les coupons de réduction contextualisés d’Auchan Drive, le déploiement du service Izy de Chronodrive autour de la scanette Hiku (précédemment testée par Mag Drive), la productivité des points de retrait par enseigne, le pricing de Cora site par site, la faible corrélation entre largeur d’offre et panier moyen ou encore les dernières actualités du drive dans le Monde.

Pour télécharger MagDrive en haute-déf, c’est ici.

Et pour recevoir directement les prochains MagDrive, un p’tit mot ici

Pas de commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Monoprix lance une nouvelle MDD : « P’tit Prix »

MonoprixPetitPrixImpossible, même pour Monoprix, de ne pas s’intéresser au prix ! C’est le sens du prochain lancement de la gamme « P’tit Prix ». Après un programme de baisse de prix initié l’an dernier (mais sans effet sur l’indice de l’enseigne, eu égard à l’évolution générale du marché), Monoprix entend soigner son image-prix avec un nouveau niveau de gamme. Plus tout à fait cœur de marché mais pas non plus premiers prix. Pour ce faire, Monoprix est visiblement allé chercher l’inspiration en Angleterre où ces MDD économiques revendiquées sont légion : Essential Waitrose, Tesco Value, Sainsbury’s Basics, etc. Une inspiration qu’avait en son temps suivi Carrefour (avec Carrefour Discount) avant de faire machine arrière.

Dans le détail, en septembre, lorsque le déploiement sera achevé, Monoprix comptera 200 références dans sa gamme. Pour l’essentiel (140 codes environ), il s’agira de produits Monoprix cœur de marché qui auront été repackagés : cahiers des charges identiques (ce que j’ai pu valider sur les quelques produits déjà en rayon) mais prix en baisse. A date, sur les premières références, la baisse constatée atteint 15 à 20 %. Effort de marge donc pour Monoprix…

En parallèle, Monoprix va supprimer la gamme « Tous les jours » (les premiers prix signés Casino), dont une vingtaine de produits passent sous le pack P’tit Prix. Tout comme autant de « no-name », des premiers prix jusqu’à présent non marketés. Au final, seuls 20 nouveaux produits seront créés pour la nouvelle gamme.

Enfin, deux particularités graphiques à noter : d’une part l’importance du logo « P’tit Prix » sur le pack (c’est notamment le cas sur les conditionnements étroits / les cookies ci-dessus ou les yaourts ci-dessous). D’autre part, la présence significative de l’apostrophe dont Monoprix veut faire son symbole, à l’image du swoosh de Nike. D’ailleurs, quelque chose me dit que le rêve du boss (Stéphane Maquaire) serait d’arriver un jour à ne signer ses produits que d’une apostrophe ;-)

MonoprixP'titsPrix

,

6 Commentaires

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter

Decathlon Mobility inside

DecatMobility-Passage à Lille. L’occasion de jeter un œil à la dernière création de Decathlon : Decathlon Mobility, un point de vente de 200 m2 (à la louche), implanté dans la gare de Lille Flandres. « Mobility » pour deux raisons. D’abord parce que l’essentiel de l’offre est centré sur la mobilité urbaine : trottinette, vélos pliables et accessoires en rapport. Une offre évidemment peu large mais finalement assez profonde, en témoigne ce mural de trottinettes. Ensuite, second sens au mot « Mobility », le click&collect. Le magasin propose une quarantaine de casiers de retrait en libre-service (le modèle se rapproche de Darty Ternes).

DecatMobility-1

, ,

1 Commentaire

Imprimez l'article, faites-le partager, ajoutez le à vos favoris :
  • Print
  • PDF
  • RSS
  • email
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Live
  • Yahoo! Bookmarks
  • Twitter